Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street finit sans tonus, Facebook dope le Nasdaq

Wall Street : Wall Street finit sans tonus, Facebook dope le Nasdaq

Wall Street : Le Dow Jones gagne 0,09%, le Nasdaq prend 0,71%Wall Street : Le Dow Jones gagne 0,09%, le Nasdaq prend 0,71%

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en légère hausse jeudi, avec un Dow Jones longtemps hésitant qui a laissé la vedette au marché Nasdaq où Facebook, en hausse de près de 30%, est revenu en grâce auprès des investisseurs après la publication de résultats bien supérieurs aux attentes.

Plombé par des valeurs cycliques comme Caterpillar, le Dow Jones a évolué en baisse une bonne partie de la séance avant de se reprendre en fin de journée. L'indice des 30 industrielles a finalement clôturé en hausse de 13,37 points ou 0,09% à 15.555,61 points et le S&P-500, qui restait sur deux séances de baisse, a repris 4,31 points (0,26%) à 1.690,25.

L'actualité du jour a été l'envolée de 29,6% de Facebook à la suite de la hausse des revenus publicitaires sur mobiles annoncée la veille par le réseau social.

Le titre, à 34,36 dollars, s'est rapproché de son prix d'introduction de mai 2012 à 38 dollars et l'indice composite du Nasdaq en a profité pour s'adjuger 25,59 points (0,71%) à 3.605,19.

Le Dow Jones, lui, est resté partagé entre la déception suscitée par Caterpillar, qui a réduit ses prévisions pour 2013 et les résultats meilleurs que prévu de Dow Chemical. Le premier a perdu 1,56% et le second a gagné 1,80% tandis que General Motors, monté à un plus haut de deux ans après ses résultats, a ensuite succombé à des prises de bénéfices et clôturé en repli de 0,16%.

La tentation de prendre son bénéfice est présente alors que le S&P-500, l'indice de référence des gérants américains, a gagné près de 5% depuis le début juillet - ce qui porte sa hausse à 18,5% depuis le 1er janvier - et à l'approche de la prochaine réunion du conseil de politique monétaire de la Réserve fédérale, mardi et mercredi.

"Le marché fait preuve de résilience et c'est positif après les gains accumulés depuis le début du mois", dit Mitch Rubin, directeur des investissements chez RiverPark Advisors à New York. "Comme les résultats restent bons dans l'ensemble, cela atténue la perception qu'on est monté trop haut et trop vite".

CROCS CHUTE DE 20%

Sur 47% des entreprises du S&P 500 qui ont publié leurs comptes du deuxième trimestre, 67,8% ont battu le consensus pour leurs bénéfices, une proportion supérieure à la moyenne historique de 63%. Environ 56% ont fait mieux que prévu pour le chiffre d'affaires, un chiffre inférieur à la moyenne.

Noyé sous les résultats d'entreprises, le marché n'a guère réagi en revanche aux deux statistiques économiques du jour. Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté de 9.000 à 343.000 la semaine dernière, plus que prévu, mais les commandes de biens durables ont progressé de 4,2% en juin, bien davantage que la hausse de 1,3% qui était anticipée en moyenne par les économistes.

Facebook, de loin le plus gros volume du jour, n'a pas été la seule valeur internet à se distinguer sur le Nasdaq. Le site de conseils aux voyageurs TripAdvisor a bondi de 16% en réaction à une hausse de 26% de son bénéfice trimestriel. Egalement entouré, le moteur de recherche chinois Baidu s'est adjugé 11% après ses résultats.

Parmi les valeurs traditionnelles, le chausseur Crocs a trébuché de 20,2% après l'annonce d'un bénéfice trimestriel en baisse de 42% et inférieur aux attentes.

Sur le New York Stock Exchange, le constructeur de maisons PulteGroup a chuté de 10,3% après l'annonce de résultats décevants accompagnés d'une baisse de son carnet de commandes. Dans la foulée, D.R. Horton, le numéro un américain du secteur, a lâché 8,6% malgré des résultats de meilleure facture que ceux de son concurrent.

Meilleure performance du S&P-500, le processeur de gaz naturel Oneok a bondi de 25,5% après l'annonce d'une scission de son activité de distribution.

Ryan Vlastelica et Alison Griswold, Véronique Tison pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...