Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street finit sans tendance, apple encore en soutien

Wall street : Wall street finit sans tendance, apple encore en soutien

Wall street : wall street finit sans tendance, apple encore en soutienWall street : wall street finit sans tendance, apple encore en soutien

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé proche de l'équilibre mardi, l'attente des décisions de la Banque centrale européenne comme de la Réserve fédérale et la publication d'indicateurs inférieurs aux attentes incitant les investisseurs à la prudence.

Apple a toutefois permis aux indices new-yorkais de finir bien au-dessus de leurs plus bas du jour en annonçant un "événement" le 12 septembre prochain qui pourrait être la présentation de l'iPhone 5, la nouvelle version de son produit vedette.

Après un week-end de trois jours pour le "Labor Day", les marchés avaient mal réagi en début de séance à l'annonce d'une troisième baisse consécutive de l'indice mensuel ISM des directeurs d'achats du secteur manufacturier.

L'enquête montre en outre que les embauches dans le secteur sont tombées à leur plus bas niveau depuis fin 2009.

Ce chiffre intervient après plusieurs indicateurs moins bons qu'attendu en Chine et dans la zone euro ces derniers jours.

"Ce qu'on constate aujourd'hui avec l'ISM américain et hier avec les chiffres sur l'industrie en Asie et en Europe, c'est que l'économie mondiale continue de ralentir", résume Peter Boockvar, stratège actions de Miller Tabak & Co à New York, en soulignant la faiblesse des valeurs cycliques.

LES CYCLIQUES À LA PEINE

L'indice Dow Jones des 30 valeurs vedettes de la cote new-yorkaise perdait en clôture 54,90 points, soit 0,42%, à 13.035,94. Le Standard & Poor's 500, plus large, a reculé de 1,64 point (-0,12%) à 1.404,94 alors que le Nasdaq Composite gagnait 8,09 points (+0,26%) à 3.075,06.

L'indice Morgan Stanley des valeurs cycliques a abandonné 0,89% et le S&P des matériaux de base 1,47%. Au sein du Dow, le géant des engins de construction et de terrassement Caterpillar a perdu 3,13%.

A la hausse, Apple a gagné 1,46% après l'annonce par le groupe de l'"événement" du 12 septembre, confirmant une information qui circulait depuis plusieurs jours déjà.

Parallèlement à l'indice ISM, le département du Commerce a fait état d'une baisse inattendue de 0,9% des dépenses de construction en juillet, la plus forte depuis un an.

Le repli de Wall Street a également été favorisé par la prudence des investisseurs avant les deux grands événements économiques de la semaine: la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi et les chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis vendredi, en prélude à la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale la semaine prochaine.

"Ce qu'on observe, c'est un peu de prises de bénéfice après trois mois consécutifs de hausse, alimentées par l'éventualité de certaines déceptions supplémentaires au cours de cette semaine", dit Fred Dickson, responsable de la stratégie de marché de D.A. Davidson & Co.

Toujours au chapitre des déceptions, Facebook a perdu 1,82%, inscrivant un nouveau plus bas de clôture à 17,73 dollars.

Wanfeng Zhou, Marc Angrand pour le service français

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...