Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street finit peu changée, Oracle occulte Alibaba

Wall Street : Wall Street finit peu changée, Oracle occulte Alibaba

Wall Street : Wall Street finit peu changée, Oracle occulte AlibabaWall Street : Wall Street finit peu changée, Oracle occulte Alibaba

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini sans grand changement vendredi, les débuts boursiers en fanfare d'Alibaba ayant été en partie gâchés par la baisse d'Oracle et de Yahoo.

L'indice Dow Jones regroupant 30 valeurs vedettes de la cote a gagné 13,75 points, soit 0,08%, à 17.279,74. Le Standard & Poor's-500 a cédé 0,96 point (-0,05%) à 2.010,40 et le Nasdaq Composite a reculé de 13,64 points (-0,3%) à 4.579,79.

Le Dow et le S&P-500 ont inscrit en matinée de nouveaux records historiques mais la tendance s'est ensuite essouflée.

Comme attendu, la séance a surtout été animée par la première cotation du géant internet chinois Alibaba. Le titre a débuté 36% au-dessus du prix de l'offre publique de vente, fixé jeudi soir à 68 dollars, au plus haut de la fourchette indicative.

Après un pic à 99,70 dollars, Alibaba a fini la journée à 93,89 dollars, en hausse de 38%, valorisant le groupe à environ 231 milliards de dollars (180 milliards d'euros).

Yahoo, qui reste le premier actionnaire d'Alibaba à l'issue de l'opération, a toutefois perdu 1,16%. Quant à Oracle, il cédé 4,21% au lendemain de l'annonce de la transition à la tête du groupe: le fondateur, Larry Ellison, va abandonner la direction générale pour ne conserver que la présidence du conseil d'administration.

Le choix du géant des logiciels de se doter de deux co-directeurs généraux, Safra Catz et Mark Hurd, suscite des interrogations chez les investisseurs et plusieurs intermédiaires ont abaissé leur recommandation et/ou leur objectif de cours.

Au chapitre des fusions-acquisitions, le fabricant de compresseurs et de turbines Dresser-Rand a bondi de 9,42%; selon des informations de presse, l'allemand Siemens est prêt à débourser plus de 6,1 milliards de dollars pour en prendre le contrôle. Quant à Concur Technologies, il s'est envolé de 17,6% après son rachat par l'allemand SAP.

A la baisse, le groupe d'enseignement privé ITT Educational Services a chuté de 35% et touché son plus bas niveau depuis 19 ans. La société a annoncé que la Securities & Exchange Commission (SEC), le gendarme de Wall Street, envisageait de la sanctionner dans un dossier lié à ses pratiques en matière de prêts étudiants.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a gagné 1,72%, le S&P-500 1,25% et le Nasdaq 0,27%.

(Rodrigo Campos,; Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...