Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street finit en recul de 0,38%, la reprise fragile inquiète

Wall street : Wall street finit en recul de 0,38%, la reprise fragile inquiète

Wall street : wall street finit en recul de 0,38%, la reprise fragile inquièteWall street : wall street finit en recul de 0,38%, la reprise fragile inquiète

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a clôturé la séance en recul lundi, en réaction à la publication d'indicateurs révélant la fragilité de la reprise américaine.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a reculé de 0,38% cédant 47,38 points à 12.548,37 points.

Le S&P-500, plus large, a perdu 8,30 points, soit 0,62%, à 1.329,47 points.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 46,16 points (-1,63%) à 2.782,31 points.

Les valeurs technologiques ont figuré parmi les plus mauvaises performances de l'indice S&P 500, qui a reculé pour la deuxième séance consécutive mais qui affiche toutefois une hausse de 27% par rapport à septembre.

Les investisseurs craignent que l'arrêt le mois prochain du programme de soutien à l'économie mis en place par la Réserve fédérale, la récente dégringolade des cours des matières premières et la fin de la saison des résultats ne pèsent sur les places financières.

La croissance manufacturière dans l'Etat de New York a accusé une baisse nettement plus forte que prévu en mai, tombant à son plus bas niveau depuis cinq mois, a annoncé la Réserve fédérale de New York.

Du côté des valeurs, Nasdaq OMX (-2,53%) et Intercontinentalexchange (+3,29%) ont annoncé le retrait de leur offre sur Nyse Euronext au motif qu'ils ne pensent pas pouvoir obtenir le feu vert des autorités de régulation au projet.

Le titre Nyse Euronext a chuté de 12,6% sur la séance.

J.C. Penney a également reculé de 3,1% en dépit d'un résultat trimestriel supérieur aux attentes et d'un relèvement de ses prévisions de résultats annuels.

DuPont, qui a clôturé à l'équilibre a par ailleurs annoncé être parvenu à ses fins dans la bataille pour le rachat du danois Danisco, dont 92,2% des actions ont été apportées à son offre estimée à 6,4 milliards de dollars (4,5 milliards d'euros).

La séance a également été marquée par l'inculpation du directeur général du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn pour agression sexuelle, ce qui pourrait potentiellement perturber les décisions prises pour résoudre la crise budgétaire européenne.

Catherine Monin pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...