Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street finit en net repli, l'europe pèse de nouveau

Wall street : Wall street finit en net repli, l'europe pèse de nouveau

Wall street : wall street finit en net repli, l'europe pèse de nouveauWall street : wall street finit en net repli, l'europe pèse de nouveau

NEW YORK (Reuters) - Les marchés boursiers américains ont fini sur une baisse marquée vendredi, l'inquiétude liée à la situation financière de l'Espagne ayant incité les investisseurs à privilégier les prises de bénéfice après trois séances consécutives de hausse.

Deux mois après la Catalogne, une deuxième région espagnole, la Communauté de Valence, lourdement endettée, a annoncé vendredi solliciter l'aide financière de l'Etat, ce qui a ravivé les tensions sur les marchés financiers européens et américains.

Peu auparavant, le gouvernement de Madrid avait dit prévoir désormais une contraction de 0,5% de l'économie du pays l'an prochain, après un recul de 1,5% cette année.

Ces deux annonces ont occulté le feu vert donné par les ministres des Finances de la zone euro au plan d'aide au secteur bancaire espagnol, et les rendements de la dette de Madrid ont atteint de nouveau plus hauts, à plus de 7% à dix ans.

Première victime de ce retournement de tendance, l'euro est tombé à un nouveau plus bas de deux ans face au dollar, à 1,2143.

A Wall Street, l'indice Dow Jones a perdu 120,79 points, soit 0,93%, à 12.822,57 points, le Standard & Poor's 500, plus large, a abandonné 13,85 points (-1,01%) à 1.362,66 points et le Nasdaq Composite a cédé 40,60 points (-1,37%) à 2.925,30 points.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow gagne 0,36%, le S&P 500 0,43% et le Nasdaq 0,58%. Jeudi, le S&P 500 avait atteint son plus haut niveau depuis deux mois et demi et affichait une progression de 7% depuis début juin.

L'indice KBW des valeurs bancaires a chuté de 1,92% sur la journée.

MICROSOFT SANCTIONNÉ APRÈS SA PERTE

"Les informations en provenance d'Europe montrent que les braises continuent de couver et le chemin sera long et tortueux avant que les problèmes soient résolus", résume John Kattar, directeur des investisseurs d'Eastern Investment Advisors à Boston.

"On commence à mesurer l'impact de l'Europe sur les résultats de sociétés : bon nombre d'entreprises, y compris GE, ont raté le consensus de chiffre d'affaires à cause des problèmes là-bas."

General Electric (GE) a en effet publié avant l'ouverture un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux attentes, en raison notamment des difficultés des marchés européens . Mais, soutenu par des profits meilleurs qu'attendu, le titre a fini la journée en hausse timide de 0,35%.

Xerox a décroché de 6,82% après avoir revu à la baisse ses prévisions pour l'ensemble de cette année en arguant de la conjoncture en Europe.

Microsoft a quant à lui perdu 1,73%, ses résultats hors exceptionnels supérieurs au consensus n'ayant pas suffi à faire oublier l'annonce choc de la première perte nette de son histoire boursière, conséquence d'une lourde dépréciation.

Mais la baisse la plus spectaculaire du jour a frappé la chaîne de restaurants Chipotle Mexican Grill, qui a vu a capitalisation fondre de 21,5% après l'annonce d'un ralentissement de la croissance de ses ventes.

A la hausse, Google a pris 2,99% au lendemain de ses résultats, jugés rassurants sur sa capacité à augmenter ses recettes publicitaires.

Dix-neuf pour-cent des entreprises composant le S&P 500 ont déjà publié leurs comptes trimestriels et 65% d'entre elles ont dépassé les attentes, une proportion légèrement supérieure à la moyenne annuelle depuis 1994, selon les données Thomson Reuters.

Edward Krudy et Rodrigo Campos, Marc Angrand pour le service français

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...