Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street finit en hausse, soutenue par l'emploi

Wall Street : Wall Street finit en hausse, soutenue par l'emploi

Wall Street : Wall Street finit en hausse, soutenue par l'emploiWall Street : Wall Street finit en hausse, soutenue par l'emploi

NEW YORK (Reuters) - Les marchés d'actions américains ont terminé en hausse vendredi sans toutefois tomber dans l'euphorie, soutenus par l'annonce d'une nouvelle amélioration de l'emploi, reflet de la poursuite de la reprise aux Etats-Unis.

Le Dow Jones des 30 valeurs industrielles américaines a pris 0,52%, 88,17 points, à 16,924,28, le Standard & Poor's 50, indice de référence des gérants de fonds, s'est adjugé 0,46%, 8,98 points, à 1.949,44 et le Nasdaq, à forte pondération technologique, a gagné 0,59%, 25,17 points, à 4.321,39.

Parallèlement, l'indice CBOE VIX de la volatilité, présenté comme le baromètre des inquiétudes des investisseurs, a terminé en baisse de 8,13% à 10,73, son niveau le plus bas depuis février 2007. Il enregistre ainsi son recul le plus fort sur une seule séance au moins depuis le 21 mai et se situe désormais très nettement en dessous de sa moyenne historique, autour de 20.

Sur la semaine, le Dow a pris 1,2%, le S&P 500 1,3% et le Nasdaq 1,9%.

Le département du Travail a annoncé vendredi que le nombre de créations de postes aux Etats-Unis était resté soutenu en mai, permettant au marché de l'emploi de retrouver son niveau d'avant la récession et confirmant le retour à un rythme de croissance normal après le passage à vide de l'hiver.

La première économie mondiale a créé 217.000 emplois le mois dernier, alors que les économistes de Wall Street interrogés par Reuters attendaient en moyenne 218.000 créations, contre 282.000 (révisé) en avril, son niveau le plus élevé en plus de deux ans.

Aux valeurs, les cycliques, qui surperforment traditionnellement lors des phases de croissance, ont mené le train, comme en témoigne la hausse de 0,83% enregistrée par le compartiment de l'énergie ou encore celle de 0,68% de celui des financières.

En revanche, le secteur de la santé, au profil plus défensif, a terminé dans le rouge.

Contre la tendance, le géant de la location de voitures Hertz Global Holdings a chuté de 9,05% après avoir annoncé qu'il allait corriger ses résultats financiers des trois derniers exercices, qui comportent des erreurs comptables.

(Angela Moon, Nicolas Delame pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...