Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street finit en hausse, optimisme prudent sur l'europe

Wall street : Wall street finit en hausse, optimisme prudent sur l'europe

Wall street : wall street finit en hausse, optimisme prudent sur l'europeWall street : wall street finit en hausse, optimisme prudent sur l'europe

par Rodrigo Campos

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse modérée dans des échanges peu étoffés mercredi, l'optimisme prudent des investisseurs concernant l'issue du sommet européen de vendredi continuant de prévaloir malgré des doutes persistants sur l'efficacité d'un accord pour sortir de la crise.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 0,38%, soit 46,24 points, à 12.196,37. Le S&P-500, plus large, a pris 2,54 points, soit 0,20%, à 1.261,01. Le Nasdaq Composite a cédé de son côté 0,35 point (-0,01%) à 2.649,21.

Les deux premiers indices enchaînent ainsi leur troisième séance consécutive hausse, série qui intervient après la meilleure performance hebdomadaire en près de trois ans signée la semaine dernière par Wall Street.

La France et l'Allemagne proposent de mettre en place dans la zone euro plus de discipline budgétaire et d'harmoniser les politiques économiques, au risque d'irriter le Royaume-Uni, dont ils ont besoin pour faire évoluer les traités européens.

Mais, malgré le volontarisme affiché par Paris et Berlin, la conclusion d'un accord susceptible de convaincre les investisseurs n'est pas encore acquis, comme en témoigne un responsable gouvernemental allemand, disant qu'il faudra que beaucoup de pays et d'institutions revoient leurs positions pour qu'un accord européen sur une réforme des traités soit trouvé vendredi lors du sommet de Bruxelles.

Ceci étant dit, le marché actions a fait preuve de résistance aux nouvelles a priori mauvaises pour lui, à l'instar de la hausse enregistrée mardi par le Dow malgré l'annonce, lundi soir, de la mise sous surveillance de 15 pays de la zone euro par Standars & Poor's.

"Les espoirs (d'un accord lors du sommet) sont certainement toujours là. Les intervenants du marché semblent croire que la zone euro n'a pas signé son arrêt de mort", a déclaré Art Hogan, directeur général chez Lazard Capital Markets.

"(...) Nous avons commencé la semaine avec une menace de dégradation de S&P. En d'autres temps, le marché aurait baissé beaucoup plus que cela."

L'étroitesse des échanges montre surtout que les investisseurs ont adopté une position attentiste avant le sommet de vendredi.

Cela fait des semaines, voire des mois que les marchés actions évoluent au gré des avancées et des reculs dans la résolution de la crise de la dette de la zone euro.

Du côté des valeurs, le titre Martha Stewart Living Omnimedia a bondi de 33,33% à 4,16 dollars après que le distributeur JC Penney a annoncé l'acquisition de 16,6% dans le groupe de décoration intérieure.

L'action Men's Wearhouse a gagné 16,57% à 32,51 dollars à la suite de résultats trimestriels du distributeur de vêtements supérieurs aux attentes.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...