Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street finit en hausse avec les statistiques et le pétrole

Wall street : Wall street finit en hausse avec les statistiques et le pétrole

Wall street : wall street finit en hausse avec les statistiques et le pétroleWall street : wall street finit en hausse avec les statistiques et le pétrole

par Angela Moon

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a gagné près de 1% mercredi, à la faveur d'indicateurs macro-économiques américains supérieurs aux attentes et d'une remontée des cours du pétrole, qui a porté le compartiment énergétique.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a avancé de 0,74%, soit 92,34 points, à 12.627,01. Le S&P-500, plus large, a pris 11,86 points, soit 0,90%, à 1.331,85. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 21,26 points (+0,74%) à 2.875,32.

Derrière l'indice S&P regroupant les valeurs énergétiques (+1,88%), celui relatif au secteur pharmaceutique a enregistré la deuxième meilleure performance du jour (+1,05%) après que les autorités de régulation de la santé américaines ont approuvé le médicament anti-obésité d'Arena Pharmaceuticals.

L'action d'Arena a bondi de 28,7% à 11,39 dollars. Dans son sillage, le titre Vivus a pris 7,35% à 28,33 dollars et celui d'Orexigen Therapeutics 20,29% à 4,92 dollars.

Après une série de statistiques qui avait été en deçà des anticipations, les investisseurs ont bien accueilli les données relatives aux commandes de biens durables, qui ont augmenté plus que prévu en mai aux Etats-Unis, selon les chiffres officiels publiés par le département du Commerce.

De son côté, l'indice des promesses de ventes de logements a augmenté de 5,9% en mai par rapport à avril, sa plus forte hausse depuis octobre 2011, à un niveau de 101,1, un plus haut de eux ans, selon les chiffres de l'Association nationale des agents immobiliers.

De ce fait, l'indice PHLX du secteur immobilier a gagné 3,01%, ce qui porte sa progression depuis le début de l'année à quelque 26%.

Malgré ces éléments positifs, les intervenants du marché sont restés prudents en raison de la persistance de la crise de la dette de la zone euro, qui, selon eux, ne devrait pas être résolue par le sommet européen de jeudi et de vendredi.

"Quand il n'y a pas de mauvaises nouvelles, le marché progresse mais dès qu'il y en a, les gains sont effacés. Bâtir des positions avant le sommet européen peut être très dangereux", a déclaré Randy Frederic, directeur général du courtage et des dérivés chez Charles Schwab.

Le titre Facebook a terminé en recul de 2,63% à 32,23 dollars malgré des notes de recherches de courtiers prudemment optimistes publiées dans la journée. Sur les deux dernières semaines, l'action du réseau communautaire enregistre néanmoins une hausse de plus de 20%.

L'action Apple a pris 0,43% à 574,50 dollars après qu'un tribunal a donné raison au groupe en enjoignant à Samsung Electronics de suspendre la commercialisation de sa tablette tactile Galaxy Tab 10.1 aux Etats-Unis, une victoire de taille pour le géant américain dans la guerre commerciale qui l'oppose à son rival sud-coréen.

Le titre Google a avancé de 0,82% à 569,30 dollars après des informations disant que le groupe dévoilera bientôt une tablette développée en partenariat avec Asustek Computer pour concurrencer le Kindle Fire d'Amazon.

L'action Amazon est restée quasi-inchangée à 225,62 dollars

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...