Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street finit en baisse, la consommation inquiète le marché

Wall Street : Wall Street finit en baisse, la consommation inquiète le marché

Wall Street : Wall Street finit en baisse, la consommation inquiète le marchéWall Street : Wall Street finit en baisse, la consommation inquiète le marché

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en net repli vendredi, la baisse des cours du pétrole s'étant ajoutée à celle des valeurs de la distribution après les résultats jugés décevants de plusieurs enseignes, qui ont occulté la bonne tenue des ventes au détail dans leur ensemble.

L'indice Dow Jones a perdu 185,18 points, soit 1,05%, à 17.535,32. Le S&P-500, plus large, a cédé 17,5 points (-0,85%), à 2.046,61 et le Nasdaq Composite 19,66 points (-0,41%) à 4.717,68.

Le département du Commerce a annoncé en début de journée une hausse de 1,3% - la plus forte depuis mars 2015 - des ventes au détail le mois dernier, un chiffre nettement supérieur aux attentes puisque les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une progression de 0,8%.

Mais cette bonne surprise n'a pas empêché la baisse des valeurs de la distribution, après la publication par Nordstrom (-13,42%) et J.C. Penney (-2,82%) de ventes inférieures aux attentes.

La chute de Nordstrom s'explique en outre par la révision à la baisse de ses prévisions pour l'ensemble de l'année, qui a ravivé chez certains investisseurs la crainte d'une dégradation de la consommation.

"Les chiffres des ventes au détail d'aujourd'hui portent sur le passé. J'attache moins d'importance à des données passées qu'à des déclarations de dirigeants sur les perspectives futures, et celles-ci n'ont pas l'air bonnes", a commenté Mohannad Aama, directeur de Beam Capital Management.

"Les investisseurs commencent à faire le lien entre des informations suggérant que le consommateur ne se porte pas aussi bien qu'on pourrait s'y attendre."

TIMIDE REBOND POUR APPLE

Wal-Mart, le numéro un du secteur, a cédé 2,86%, la plus mauvaise performance du Dow.

De son côté, Amazon a cédé 1,12% sur la journée mais affiche sur la semaine un gain de 5,34%, se démarquant ainsi des distributeurs historiques.

La tendance du jour a par ailleurs souffert de la baisse des cours du pétrole, favorisée par un rebond du dollar. L'indice S&P du secteur de l'énergie a cédé 1,25%.

A la hausse, Apple a pris 0,2%, repassant le seuil symbolique de 90 dollars, après deux séances de baisse qui l'avaient fait tomber jeudi à son plus bas niveau depuis deux ans.

Nvidia a bondi de 15,2%. Le fabricant de puces graphiques a publié des résultats trimestriels meilleurs que prévu et relevé sa prévision de chiffre d'affaires pour le trimestre en cours, en promettant de redistribuer un milliard de dollars à ses actionnaires.

La saison des résultats touche désormais à sa fin et elle a été dans l'ensemble sans surprise majeure mais un peu moins mauvaise que prévu.

Le S&P-500 se traite actuellement à environ 16,5 fois les bénéfices attendus selon les données Thomson Reuters I/B/E/S.

"Dans le contexte actuel de taux d'intérêt bas, les valorisations des actions semble à peu près correcte", estime Mark Heppenstall, responsable de la stratégie d'investissement de Penn Mutual Asset Management.

Sur la semaine, le Dow a abandonné 1,16%, le S&P-500 0,51% et le Nasdaq 0,39%. La progression du S&P-500 depuis le 1er janvier n'est ainsi plus que de 0,13%.

(Tanya Agrawal et Yashaswini Swamynathan, Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...