Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street finit en baisse, craintes sur le programme de la Fed

Wall Street : Wall Street finit en baisse, craintes sur le programme de la Fed

Wall Street : Le Dow Jones perd 0,69%, le Nasdaq cède 0,61%Wall Street : Le Dow Jones perd 0,69%, le Nasdaq cède 0,61%

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Après avoir atteint mardi son énième record de clôture depuis le début de l'année, Wall Street a terminé en baisse mercredi, où les craintes d'un arrêt prématuré du programme de soutien à l'économie américaine de la Réserve fédérale ont une nouvelle fois pris le dessus.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,69%, soit 106,59 points, à 15.302,80. Le S&P-500, plus large, a perdu 11,70 points, soit 0,70%, à 1.648,36. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 21,37 points (-0,61%) à 3.467,52.

Depuis le début de l'année, l'action des banques centrales à travers le monde visant à soutenir l'activité économique via des injections de liquidités est un puissant facteur de hausse des Bourses, le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, affichant une hausse de plus de 15% sur la période.

Même si elle est désormais largement anticipée, toute revue à la baisse du troisième volet du programme d'assouplissement quantitatif ("QE3") de la Réserve fédérale est susceptible de provoquer des prises de bénéfices à Wall Street, estiment la plupart des analystes financiers.

"Les valorisations de marché sont légèrement supérieures aux valorisations moyennes à travers le temps. (Mais) cela n'empêche qu'il reste nombre de valeurs présentant de bonnes opportunités de croissance", a déclaré David Brown, analyste technique en chef chez Sabrient Systems.

Le marché du travail aux Etats-Unis et l'économie américaine dans son ensemble pourraient d'ici quelques mois afficher une santé telle que la Réserve fédérale sera susceptible de légèrement diminuer la quantité d'actifs qu'elle achète tous les mois, a déclaré Eric Rosengren, un des membres du comité de politique monétaire de la Fed.

Le fait que ce dernier, considérée comme une "colombe" au sein de la Fed, n'exclut pas à son tour une réduction du "QE3", semble confirmer qu'une telle décision est dans les tuyaux.

La perspective de voir la Fed diminuer ses rachats d'actifs obligataires s'est traduit par une montée de rendement des emprunts du Trésor à 10 ans ces dernières séances, qui évolue désormais à plus de 2,1% à un pic de plus d'un an.

Cette évolution a tout d'un coup rendu moins attirantes aux yeux des investisseurs les sociétés proposant un dividende élevé, à l'image de Johnson & Johnson, dont l'action a cédé 2,24% à 85,65 dollars.

Du côté des entreprises, l'action Smithfield Foods a bondi de 28,42% à 33,35 dollars après que le chinois Shuanghui a annoncé le rachat du spécialiste de produits à base de viande de porc pour 4,,7 milliards de dollars.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...