Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street finit en baisse avec les reventes de logements

Wall Street : Wall Street finit en baisse avec les reventes de logements

Wall Street : Wall Street finit en baisse avec les reventes de logementsWall Street : Wall Street finit en baisse avec les reventes de logements

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse lundi, interrompant ses gains de la semaine dernière, affectée par l'annonce d'une baisse inattendue des reventes de logements aux Etats-Unis en août et les inquiétudes concernant la conjoncture en Chine.

Une première estimation de l'indice des directeurs d'achat(PMI) du secteur manufacturier chinois, qui sera publiée mardi à 01h45 GMT, pourrait montrer une contraction de l'activité en septembre, une perspective à même de raviver les craintes pour la croissance mondiale. Le ministre chinois des Finances Lou Jiwei n'a rien fait pour rassurer les marchés en déclarant dimanche que Pékin n'envisageait pas de prendre de nouvelles mesures pour stimuler la deuxièmé économie mondiale.

"L'histoire de la demande en Chine est une nouvelle variation sur un thème qui nous inquiète depuis quelques mois. Nous allons avoir des données critiques cette nuit pour (les marchés) demain matin", commente Art Hogan, responsable de la stratégie chez Wunderlich Securities à New York.

Aux Etats-Unis, la dernière statistique publiée en cours de séance a également créé des craintes pour la croissance et entraîné l'indice immobilier en baisse de 2%, l'une des plus fortes baisses sectorielles de la Bourse de New York.

Les reventes de logements dans le pays ont diminué de 1,8% contre toute attente en août, notamment du fait du retrait des investisseurs, même si ce recul ne semble pas devoir annoncer une détérioration du marché immobilier.

L'indice Dow Jones est retombé de 107,06 points, soit 0,62%, à 17.172,68 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, a cédé 16,11 points, soit 0,8%, à 1.994,29 et le Nasdaq Composite a perdu 52,10 points, soit 1,14% à 4.527,69.

La semaine dernière, le Dow Jones avait gagné 1,72%, le S&P-500 1,25% et le Nasdaq 0,27%, après une semaine marquée l'engagement réaffirmé mercredi par la Réserve fédérale de maintenir ses taux à un niveau très bas pendant encore un bon

Aux valeurs, le géant chinois du commerce en ligne Alibaba est retombé de 4,26% pour sa deuxième séance de Bourse, après son envolée de 38% vendredi, au premier jour de la plus grosse introduction en Bourse jamais réalisée.

Deux rachats de sociétés américaines par des groupes allemands ont toutefois limité les pertes.

Le fabricant de produits et matériels pour la recherche scientifique Sigma-Aldrich a bondi de plus de 33% après son rachat par le groupe allemand Merck pour 17 milliards de dollars (13,1 milliards d'euros).

Plus modestement, Dresser-Rand a pris 2,58% à 81,97 dollars, après l'annonce par Siemens d'une offre d'achat amicale à 83 dollars par action, soit un total de 7,6 milliards de dollars.

(Juliette Rouillon pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...