Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street finit en baisse avec le secteur de l'énergie

Wall Street : Wall Street finit en baisse avec le secteur de l'énergie

Wall Street : Wall Street finit en baisse avec le secteur de l'énergieWall Street : Wall Street finit en baisse avec le secteur de l'énergie

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en légère baisse jeudi, dans un marché devenu prudent avant la publication des chiffres mensuels de l'emploi vendredi alors qu'il avait auparavant porté les indices Dow Jones et Standard & Poor's-500 à de nouveaux records.

Le Dow Jones des 30 grandes valeurs a abandonné 8,70 points, soit 0,05%, à 17.069,58 points et le S&P-500 3,07 points ou 0,15% à 1.997,65, plombés par les valeurs de l'énergie qui ont suivi les cours du pétrole à la baisse.

Le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a de son côté cédé 10,28 points (0,22%) à 4.562,29, après être monté en séance jusqu'à 4.572.

Exxon, en repli de 0,76%, et Chevron (-0,83%) ont tiré le Dow à la baisse dans le sillage des cours du brut qui ont perdu plus de 1% en réaction à la hausse du dollar face à l'euro. L'indice S&P-500 de l'énergie a cédé 1,29%, de loin la plus forte baisse des principaux indices sectoriels.

Le Dow et le S&P-500 avaient touché en début de séance des nouveaux pics historiques à respectivement 17.161 et 2.011 points, le marché saluant ainsi la baisse de taux annoncée par la Banque centrale européenne et une forte hausse de l'indice ISM qui mesure l'activité dans les services aux Etats-Unis.

LA BCE SURPREND

En plus de ramener son taux directeur à 0,05%, la Banque centrale européenne a annoncé un programme limité d'achats d'actifs, en l'espèce des titres adossés à des actifs (asset-backed securities, ABS) et des obligations sécurisées afin d'assouplir les conditions de crédit.

L'annonce de ces mesures a fait grimper les Bourses européennes et l'euro est passé sous la barre de 1,30 dollar pour la première fois en 14 mois, cédant 1,60% à 1,2940 dollar au moment de la clôture de Wall Street.

"Cela a levé toutes les incertitudes sur une éventuelle action, la BCE a clairement agi et le marché a apprécié", commentait Ken Polcari, chez O'Neil Securities à New York.

Mais la tendance s'est ensuite retournée sous l'influence du compartiment pétrolier, d'autant que les investisseurs ont opté pour la prudence à la veille de la publication des chiffres de l'emploi du mois d'août.

Les chiffres du jour sur le marché du travail - hausse des inscriptions hebdomadaires au chômage et créations de postes moins élevées que prévu en août dans le secteur privé selon l'enquête ADP - ont contribué à rendre les investisseurs circonspects avant la publication de vendredi.

Les économistes attendent en moyenne 225.000 créations de postes après les 209.000 annoncées le mois dernier pour juillet.

Sur le front des valeurs, le fabricant d'équipements pour réseaux Ciena a chuté de 9,53% à 18,51 dollars après des résultats trimestriels décevants, accompagnés de prévisions prudentes.

L'éditeur de logiciels d'entreprise Tibco Software a gagné à l'inverse 2,73% à 21,66 après avoir annoncé mercredi soir étudier des "alternatives stratégiques et financières" pour maximiser sa valeur actionnariale, ce qui pourrait ouvrir la porte à une OPA.

(Chuck Mikolajczak et Akane Otani, Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...