Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street finit en baisse après une fermeture de deux jours

Wall Street : Wall Street finit en baisse après une fermeture de deux jours

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse mercredi au terme d'une séance marquée des échanges peu étoffés après une fermeture forcée de deux jours, conséquence du passage de l'ouragan Sandy.

L'ouverture positive des marchés d'actions américains n'aura finalement pas suffi pour dicter la tendance pour le restant de cette journée.

Le fonctionnement des échanges a été perturbé par les conséquences du passage de Sandy, avec notamment des problèmes affectant pour les téléphones mobiles des traders qui a compliqué le passage de leurs ordres.

Le Dow Jones des 30 valeurs industrielles américaines a perdu 0,08% (10,75 points) à 13.096,46 points, le Standard & Poor's 500, indice de référence des gérants de fonds, a pris 0,02% (0,22 point), à 1.412,16 points et le Nasdaq, à forte pondération technologique, a abandonné 0,36% (10,72 points), à 2.977,23 points.

Sur le mois, le Dow a cédé 2,5%, le S&P 500 2% et le Nasdaq 4,5%.

Knight Capital, principal teneur de marché américain, a conseillé à ses clients d'utiliser les services de la concurrence en raison d'une panne de ses serveurs, installés dans l'Etat du New Jersey.

Sans surprise, les investisseurs se sont rués sur les valeurs des groupes spécialisés dans la réparation, comme en témoigne les hausses de 2,23% et 3,25% affichés par Home Depot et son concurrent Lowe.

Generac Holdings, qui fabrique des générateurs électriques, a fait mieux encore, signant une envolée de 20%.

Le groupe a publié ses résultats mardi, tout en indiquant que ses chiffres seraient meilleurs encore en raison des ventes considérables enregistrées avant l'arrivée de Sandy.

A la hausse également, on retrouve Netflix qui s'est adjugé 13,88% après l'annonce d'une montée à près de 10% de Carl Icahn dans son capital.

En baisse, Disney a perdu 2,01% après l'annonce du rachat de la licence Star Wars, les investisseurs s'interrogeant sur cette stratégie visant à profiter des retombées de la sortie en 2015 d'un nouvel épisode de la série à succès créée par George Lucas.

Atossa Araxia Abrahamian, Nicolas Delame pour le service français

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...