Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street finit à nouveau en forte baisse

Wall street : Wall street finit à nouveau en forte baisse

Wall street : wall street finit à nouveau en forte baisseWall street : wall street finit à nouveau en forte baisse

NEW YORK (Reuters) - Les marchés d'actions américains ont poursuivi leur chute jeudi, les trois grands indices de Wall Street perdant chacun plus de 3% alors que les investisseurs craignent le retour de la récession au lendemain de perspectives économiques inquiétantes données par la Fed.

Les trois grands indices de Wall Street ont baissé pour la quatrième séance d'affilée, dans des volumes étoffés de 13 milliards de titres échangés (7,8 milliards de titres en moyenne).

L'indice Dow Jones a perdu 3,51% ou 391,01 points, à 10.733,83 points, tandis que le Standard & Poor' 500, référence des gérants de fonds, reculait de 3,19% ou 37,20 points, à 1.129,56 points, après avoir un moment franchi à la baisse le seuil clé de 1.120 points.

Le Nasdaq Composite a cédé 3,25% ou 82,52 points, à 2.455,67 points.

La Fed a évoqué mercredi des "risques baissiers significatifs" pour l'économie des Etats-Unis, avant d'annoncer une "opération Twist" de 400 milliards de dollars visant à faire baisser les taux longs et soutenir l'activité.

Mais Wall Street évalue à seulement 15% les chances que l'"Opération Twist" donne un véritable coup de fouet à l'économie américaine, selon une enquête Reuters auprès des spécialistes en valeurs du Trésor.

Les craintes d'une rechute de l'économie mondiale se sont accentuées jeudi avec la contraction de l'activité du secteur privé constatée en zone euro et en Chine et en l'absence d'action volontariste au niveau économique de la part des dirigeants politiques.

"Les investisseurs réalisent que d'un côté, l'économie ralentit et de l'autre côté les pays développés, comme les Etats-Unis et l'Europe, ont de plus en plus de difficultés", commente Michael Sheldon, spécialiste des marchés chez RDM Financial.

"Résultat, les investisseurs sortent des actions pour se précipiter sur les obligations du Trésor américain, qui seules semblent représenter la sécurité aujourd'hui."

Aux valeurs, FedEx, considéré comme un baromètre de l'économie, a dégringolé de 8,16% à 66,58 dollars. Le numéro deux mondial de la messagerie a réduit sa prévision pour l'exercice.

Les banques, également sensible à la conjoncture, a fortement baissé, les investisseurs s'inquiétant de leur rentabilité dans un environnement économique dégradé. Bank of America a perdu plus de 5% à 6,06 dollars et Citigroup plus de 6% à 23,96 dollars.

United Technologies a perdu 8,76% à 68,31 dollars après avoir annoncé le rachat de l'équipementier aéronautique Goodrich, dont l'action a bondi de plus de 10%.

L'indice CBOE de la volatilité, dit aussi indice de la peur, a bondi de 10,8%.

Natalie Huet et Danielle Rouquié pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...