Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street fait du surplace après ses records de la veille

Wall Street : Wall Street fait du surplace après ses records de la veille

Wall Street : Wall Street fait du surplace après ses records de la veilleWall Street : Wall Street fait du surplace après ses records de la veille

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini sur une indécise jeudi, marquant ainsi une pause au lendemain de nouveaux records inscrits par le Dow Jones et le S&P 500 dans la foulée de la décision surprise de la Réserve fédérale de ne pas réduire ses rachats d'actifs obligataires.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a perdu 0,26%, soit 40,39 points, à 15.636,55. Le S&P-500, plus large, a perdu 3,18 points, soit 0,18%, à 1.722,34. Le Nasdaq Composite a en revanche avancé de son côté de 5,74 points (+0,15%) à 3.789,38.

Les trois indices ont oscillé tout au long de la séance entre gains modestes et pertes modérées, les investisseurs se demandant si l'élan imprimé mercredi par la Fed pouvait se prolonger.

La Réserve fédérale a pris de court les intervenants de marché mercredi en annonçant qu'elle continuerait à racheter des obligations au rythme mensuel de 85 milliards de dollars, s'inquiétant des pressions que pourrait créer sur l'économie une nette hausse des coûts d'emprunt ces derniers mois.

Ce programme de soutien à l'économie est le principal, sinon le seul, facteur de hausse de Wall Street depuis le début de l'année, le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, affichant un gain de quelque 20% sur la période.

"Les acteurs de marché digèrent les annonces de la Fed. Certains pourraient arriver à la conclusion que la banque centrale est légèrement inquiète, ce qui signifierait que l'économie n'est peut-être pas aussi vigoureuse qu'on ne pensait", a noté Peter Jankovskis, chargé des investissements chez Oakbrook Investments LLC.

La Fed a déclaré mercredi vouloir encore plus de preuves d'amélioration de la conjoncture économique avant d'ajuster le rythme de ses rachats d'actifs.

Deux statistiques publiées dans la journée semblent néanmoins témoigner d'une économie américaine plutôt en bonne santé : les reventes de logements ont progressé de 1,7% en août pour atteindre leur plus haut niveau depuis six ans et demi, confirmant la reprise du marché de l'immobilier.

Et l'activité industrielle de la région de Philadelphie a progressé plus qu'attendu en septembre, pour atteindre son plus haut niveau depuis mars 2011.

La bonne tenue du Nasdaq a notamment été le fait de l'action Apple, qui a gagné 1,94% à 472,30 dollars.

Un autre titre coté sur le Nasdaq, celui du fabricant de voitures électriques Tesla Motors a bondi de 7,04% à 177,92 dollars après une appréciation positive de l'entreprise par des analystes de Deutsche Bank. En séance, l'action a atteint un record de 179,69 dollars.

Le titre JP Morgan Chase a cédé 1,24% à 52,75 dollars après des documents officiels montrant que la banque paiera une amende de 920 millions de dollars (679 millions d'euros) environ aux autorités monétaires et aux gendarmes des marchés aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, pour clore un certain nombre de litiges liés à une perte sur dérivés de 6,2 milliards de dollars subie l'an passé.

L'indice bancaire KBW a terminé sur un recul de 1,38%.

L'action Disney a perdu 2,07% à 65,72 dollars au lendemain de l'annonce faite par le groupe de médias de reporter la sorties de deux films de son studio d'animation Pixar, "Le bon dinosaure" et une suite du succès de 2003 "Nemo".

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...