Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street en petite hausse après un espoir sur la Grèce

Wall Street : Wall Street en petite hausse après un espoir sur la Grèce

Wall Street : Wall Street en petite hausse après un espoir sur la GrèceWall Street : Wall Street en petite hausse après un espoir sur la Grèce

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a effacé des pertes modérées pour finir mardi en légère hausse, saluant ainsi un espoir de reprise des négociations sur la dette grecque.

L'indice vedette de Wall Street, le S&P 500, en a profité pour battre son record de clôture, à 2.100,34 points (+3,35 points, +0,16%).

Le Dow Jones a également progressé de 0,16% (28,23 points) à 18.047,58.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 5,43 points (0,11%) à 4.899,27.

La Grèce a l'intention de solliciter mercredi une prolongation de six mois de son accord de prêt avec la zone euro, a déclaré mardi une source à Bruxelles, distinguant cet élément financier du programme d'aide international de 240 milliards d'euros en lui-même.

Le nouveau gouvernement grec refuse une prolongation du programme d'assistance international qui arrive à expiration le 28 février, voulant en finir avec les mesures d'austérité qui y sont attachées. Le Premier ministre Alexis Tsipras fait toutefois une distinction entre le programme d'assistance et la question de la dette de la Grèce.

"Un accord de prêt est différent d'une assistance", a-t-il dit mardi à des parlementaires de son parti de gauche anti-austérité Syriza.

L'annonce de cette avancée possible a permis à l'action de la Banque nationale de Grèce cotée à New York de finir a +1,24% après avoir perdu plus de 13% en séance.

L'EURO PROGRESSE FACE AU DOLLAR

L'optimisme des marchés reste mesuré, parce que les négociations sur la dette grecque s'annoncent toujours difficiles et aussi parce que le cessez-le-feu en Ukraine paraît bien fragile.

Wall Street est peu exposée à la Russie, à l'Ukraine et à la Grèce mais surveille attentivement ces dossiers parce qu'ils présentent de forts risques de volatilité en Europe, partenaire commercial majeur des Etats-Unis.

Sur le marché des changes, l'euro, servi en outre par un indicateur allemand sur la confiance des investisseurs jugé encourageant, a progressé de 0,54% face au billet vert, à 1,1413 dollar.

Sur le front obligataire, les rendements des Treasuries ont progressé, ceux à 10 ans atteignant un pic de sept semaines, sur des anticipation du relèvement des taux d'intérêt par la Réserve fédérale dès le mois de juin.

Aux valeurs, Medtronic a gagné 3,7% après avoir annoncé une hausse de 28% de son bénéfice trimestriel, grâce surtout à ses ventes dans les segment cardiaque et vasculaire.

Intercontinental Hotels cède 3,37% dans le sillage de son recul à Londres, attribué à une valorisation élevée, malgré un bénéfice en hausse de 10% en 2014, porté par les Etats-Unis.

Les résultats trimestriels ont soutenu la tendance depuis le début de la saison. Sur les 391 sociétés du S&P 500 ayant publié jusqu'à présent, environ 71,1% d'entre elles ont fait mieux que prévu au niveau de leurs résultats, selon les données Thomson Reuters, et 57,5% au niveau du chiffre d'affaires.

(Caroline Valetkevitch; Patrick Vignal pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...