Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street en baisse avec le risque nucléaire au japon

Wall street : Wall street en baisse avec le risque nucléaire au japon

Wall street : wall street en baisse avec le risque nucléaire au japonWall street : wall street en baisse avec le risque nucléaire au japon

NEW YORK (Reuters) - Wall Street recule mardi dans le sillage des Bourses européennes et asiatiques, déstabilisée par le risque nucléaire au Japon.

Afin de ne pas amplifier cette tendance à la baisse, la Réserve fédérale devrait probablement décider de laisser sa politique monétaire inchangée mardi, estime Peter Cardillo, économiste des marchés chez Avalon Partners.

Sa décision est attendue à 18h15 GMT (19h15 à Paris).

Vers 15h40 GMT, l'indice Dow Jones cédait 1,75% à 11.783,02 points. Le S&P 500, plus large, abandonnait 1,71% à 1.274,21 points et le composite du Nasdaq reculait de 1,69% à 2.655,42 points.

L'indice VIX de la volatilité, dit indice de la peur, bondissait de 14,4%, après avoir flambé un moment de près de 20% et touché un plus haut de plus de six mois.

Les investisseurs ont sanctionné les valeurs susceptibles d'être affectées par les retombées de la catastrophe ou très sensibles au contexte économique.

Comme la veille, General Electric a perdu du terrain. La valeur dévissait de 3,4% à 19,24 dollars vers 15h30 GMT, pénalisée par la défiance vis-à-vis des valeurs liées à l'atome. Les investisseurs craignent que la crise nucléaire ne coûte très cher à GE.

Les assureurs sont également en net repli, et notamment le groupe Aflac, premier assureur étranger au Japon, qui chutait de 9,53% à 48,76 dollars. American International Group cédait 2,88%.

Le producteur d'aluminium Alcoa abandonnait 2,4%.

Texas Instrument cédait 1,9% après avoir dit craindre des pertes sur le chiffre d'affaires réalisé par deux usines de semi-conducteurs au Japon.

Reflétant la crainte d'un nouveau Tchernobyl, l'indice du secteur du nucléaire dégringolait de 15,3% vers 14h30 GMT.

La Bourse de Tokyo a enregistré mardi sa plus forte chute en pourcentage depuis octobre 2008, reculant de 10,6%, et sa plus mauvaise performance sur deux jours depuis 1987, avec une baisse de 16% enregistrée lundi et mardi.

Edward Krudy, Florent Le Quintrec et Catherine Monin pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...