Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street en baisse après le séisme au japon

Wall street : Wall street en baisse après le séisme au japon

Wall street : wall street en baisse après le séisme au japonWall street : wall street en baisse après le séisme au japon

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a clôturé en baisse lundi, dans un climat de forte incertitude découlant des conséquences du tremblement de terre de vendredi au Japon.

Le Dow Jones a perdu 51,24 points, ou 0,43%, à 11.993,16, tandis que le S&P 500 a cédé 7,89 points (0,6%) à 1.296,39.

L'indice Nasdaq a quant à lui perdu 14,64 points, ou 0,54%, à 2.700,97.

Les investisseurs fuient les placements les plus risqués et la volatilité des marchés atteint des niveaux importants. L'indice CBOE de la volatilité a ainsi bondi de 5,03%.

Les Bourses européennes ont également clôturé en baisse, après un plongeon de plus de 6% du Nikkei, indice de référence de la Bourse de Tokyo.

Si le séisme aura probablement un fort impact sur l'économie japonaise, celle des Etats-Unis semble devoir moins en souffrir.

"Les marchés cherchent à écarter tout risque, et la période de consolidation que nous traversions a probablement été quelque peu prolongée", a commenté James Dunigan, responsable des investissements chez PNC Wealth Management.

"L'économie japonaise va probablement subir une baisse, mais il semble que la trajectoire de croissance ici ne s'infléchira pas de manière significative", a-t-il ajouté.

Le séisme a causé de lourds dégâts à plusieurs ports japonais, par lesquels transitaient environ 7% de la production industrielle de l'Archipel, perturbant ainsi fortement les échanges mondiaux. Le coût total de la catastrophe pourrait atteindre 170 milliards de dollars.

Parmi les secteurs économiques les plus touchés par la catastrophe, celui de l'industrie nucléaire pâtit des doutes pesant sur sa sécurité, à la lumière des graves dégâts subis par plusieurs réacteurs au Japon.

General Electric, engagé dans plusieurs coentreprises avec le japonais Hitachi, a perdu 2,16% à 19,92 dollars, soit le plus fort recul du Dow Jones.

Aflac, premier groupe d'assurance étranger au Japon, a reculé de 2,97% à 53,90 dollars. Les experts estiment à 35 milliards de dollars le coût pour les assureurs du tremblement de terre.

Ryan Vlastelica, Gregory Schwartz pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...