Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street efface tous ses gains de 2011 à cause du japon

Wall street : Wall street efface tous ses gains de 2011 à cause du japon

Wall street : wall street efface tous ses gains de 2011 à cause du japonWall street : wall street efface tous ses gains de 2011 à cause du japon

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a chuté de près de 2% mercredi, la place financière américaine pâtissant, comme les autres Bourses mondiales, pour le troisième jour de suite des craintes de risque nucléaire au Japon.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 2,04%, soit 242,12 points à 11.613,30. Le S&P-500, plus large, a perdu 24,99 points, soit 1,95%, à 1.256,88. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 50,51 points (-1,89%) à 2.616,82.

Ces deux derniers indices ont ainsi effacé tous leurs gains enregistrés depuis le début de l'année alors que le Dow a réussi in extremis à rester dans le vert après avoir été poussé en territoire négatif en cours de séance.

La crise nucléaire menace d'échapper à tout contrôle au Japon où le personnel de la centrale de Fukushima-Daiichi, dévastée il y a cinq jours par un séisme et un tsunami, a évacué le site pendant une heure mercredi en raison d'une hausse de la radioactivité.

En plus des inquiétudes concernant le Japon, le marché actions a également été plombé par un bond des cours du pétrole provoqué par une flambée de la violence au Moyen-Orient.

"Dans le domaine pétrolier, nous sommes confrontés aux plus graves menaces sur l'approvisionnement depuis des années. Et ce qui se passe au Japon est du jamais vu", a résumé Phil Flynn, analyste marchés chez PFG Best.

L'indice de volatilité VIX du CBOE, surnommé "l'indice de la peur", a augmenté de plus de 20% mercredi et s'est envolé de plus de 45% depuis le début de la semaine.

"En l'état actuel de la situation, il n'est pas impossible que le VIX retrouve les niveaux records atteints au plus fort de la crise financière. L'indice pourrait tripler", a poursuivi Phil Flynn.

Les valeurs liées au nucléaire ont une nouvelle fois chuté en raison du sentiment des investisseurs que la gravité de l'accident au Japon va durablement freiner le développement du secteur.

Shaw Group, qui fait partie d'un consortium construisant des réacteurs, a cédé 3,84% à 32,83 dollars et General Electric, qui a formé des partenariats nucléaires avec Hitachi, a reculé de 3,47% à 18,93 dollars.

"Nous ne recommandons aucun achat sur les valeurs nucléaires. Comparé à la semaine dernière, les perspectives du secteur ont changé du tout au tout", a noté Joshua Brown, vice-président des investissements chez Fusion Analytics.

Tous les composants du Dow Jones ont perdu du terrain mercredi, même les géants pétroliers Chevron (-1,70%) et ExxonMobil (-2,56%) qui profitent généralement de toute hausse des cours de l'or noir.

Le titre Apple a été affecté par un rare abaissement de recommandation, la valeur cédant 4,46% à 330,01 dollars. Même chose pour IBM, qui a terminé en baisse de 3,79% à 153,00 dollars.

L'action YRC, principal groupe de transport routier aux Etats-Unis, a chuté de 28,29% à 1,47 dollar après que la société a dit que ses créanciers pourraient la contraindre à déclarer faillite.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...