Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street accuse sa troisième séance consécutive de baisse

Wall street : Wall street accuse sa troisième séance consécutive de baisse

Wall street : wall street accuse sa troisième séance consécutive de baisseWall street : wall street accuse sa troisième séance consécutive de baisse

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en baisse pour la troisième séance consécutive mercredi, sous le coup de statistiques inférieures aux anticipations des économistes et d'un repli marqué des valeurs liées aux matières premières.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,66%, soit 83,93 points, à 12.723,58. Le S&P-500, plus large, a perdu 9,30 points, soit 0,69%, à 1.347,32. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 13,39 points (-0,47%) à 2.828,23.

La place boursière avait terminé la semaine dernière à des plus hauts depuis 2008 et certains se demandent si le cycle haussier qui porte Wall Street est en train de toucher à sa fin.

Les chiffres de l'emploi, au programme de la journée de vendredi, seront capitaux pour l'évolution à court terme de la cote.

Les économistes attendent 186.000 créations d'emplois pour avril, ce qui serait un peu moins que les 216.000 créations du mois de mars données en première estimation. Tout chiffre supérieur au consensus est susceptible de donner un coup de fouet à la cote.

"Les chiffres de l'emploi seront importants. S'il y a 200.000 créations d'emplois ou plus, on pourra en conclure que l'économie poursuit sa croissance", a déclaré Michael Sheldon, analyste technique chez RDM Financial.

En attendant les données officielles, le cabinet ADP a publié dans la journée des chiffres pour le secteur privé qui n'ont pas été à la hauteur des anticipations.

Quelque 179.000 postes ont été créés en avril dans le secteur privé aux Etats-Unis, selon ADP alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient 198.000 créations.

De son côté, l'indice ISM des services aux Etats-Unis s'est replié contre toute attente, touchant un plus bas depuis août 2010, et sa composante d'activité a diminué bien plus que prévu.

Ces piètres statistiques ainsi que la crainte de voir la Chine resserrer une nouvelle fois sa politique monétaire ont pesé sur les cours des matières premières, repli qui, sans surprise, a plombé les valeurs qui leur sont liées.

L'indice S&P du secteur pétrolier, en hausse de 34% depuis septembre, a cédé 1,57%, celui des matériaux de 1,69% et celui des industrielles 1,39%.

Les analystes techniques soulignent que Wall Street peut encore compter sur bon nombre de seuils de résistance mais il semble que, pour le moins, une pause est marquée dans le rallye qui a commencé en septembre.

Malgré son repli de mercredi, le S&P 500 enregistré une hausse de 29% sur cette période.

Du côté des valeurs, le titre Applied materials a cédé 0,98% à 15,09 dollars après l'annonce d'un accord pour racheter son concurrent Varian Semiconductor Equipment pour 4,9 milliards de dollars (3,2 milliards d'euros) en numéraire.

Varian a bondi de 51,32% à 61,36 dollars.

ConAgra Foods a gagné 3,07% à 25,51 dollars après avoir annoncé le relèvement de son offre sur Ralcorp Holdings (+6%) à près de 4,9 milliards de dollars en numéraire.

Ralcorp a terminé en hausse de 4,87% à 87,39 dollars.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...