Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street accélère sa descente dans les derniers échanges

Wall Street : Wall Street accélère sa descente dans les derniers échanges

Wall Street : Wall Street accélère sa descente dans les derniers échangesWall Street : Wall Street accélère sa descente dans les derniers échanges

par Chuck Mikolajczak et Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en nette baisse lundi, augmentant brutalement ses pertes vers la fin de séance, dans un contexte d'inquiétudes sourdes vis-à-vis de l'évolution de la croissance mondiale.

Inquiétudes qui ont pu trouver un aliment dans les déclarations du président de la Réserve fédérale de Chicago Charles Evans qui considère toujours le début 2016 comme le moment le plus probable d'une remontée des taux d'intérêt aux Etats-Unis, alors que le marché prévoit plutôt la mi-2015.

Cette tendance baissière a été provoquée la semaine dernière par la révision à la baisse des prévisions du Fonds monétaire international (FMI) pour la croissance mondiale et par des statistiques économiques européennes décevantes.

La volatilité du marché a été d'autant plus marquée que c'était aujourd'hui le Columbus Day, jour férié aux Etats-Unis, et l'indice de volatilité du CBOE, dit aussi indice de la peur, a terminé sur un gain de 16% à 24,64, son plus haut de séance et son cours de clôture le plus élevé depuis le début juin 2012.

Les investisseurs sont par ailleurs confrontés à la "saison" des résultats trimestriels qui démarre réellement cette semaine avec quelques poids lourds au programme tels Intel et General Electric ou encore les financières Morgan Stanley, Citigroup, JPMorgan Chase, Goldman Sachs et Bank of America.

L'indice Dow Jones a perdu 223,03 points (1,35%) à 16.321,07 points. Sa perte de 4% sur trois séances est la plus forte depuis novembre 2011.

Le S&P-500 a cédé 31,39 points (1,65%) à 1.874,74 points, terminant en dessous de sa moyenne mobile de 200 jours pour la première fois depuis le 16 novembre 2012. Sa perte de 4,8% sur trois jours est la plus élevée depuis novembre 2011.

Le Nasdaq Composite lâche 62,58 points (1,46%) à 4.213,66 points. Il a cédé 5,7% ces trois derniers jours, une série inédite depuis octobre 2011.

Les 10 grands indices sectoriels du S&P finissent tous dans le rouge, la plus forte perte, de 2,85%, revenant à celui des valeurs de l'énergie. En trois séances, cet indice a cédé 7,6%, perte sans précédent depuis septembre 2011.

Cinq de ces indices sectoriels sont à présent dans le négatif depuis le début de l'année, ceux de l'énergie, des télécoms, des industrielles, des ressources de base, et des produits de consommation non contrainte.

Contre la tendance, CSX a gagné près de 6%. Canadian Pacific Railway a contacté le groupe américain en vue d'une fusion entre les deux opérateurs ferroviaires d'Amérique du Nord, laquelle donnerait naissance à un transporteur pesant plus de 60 milliards de dollars, selon le Wall Street Journal.

Pour ses débuts à Wall Street, Fiat Chrysler Automobiles (FCA) termine sur une hausse de 2,5% à 8,92 dollars. L'action avait pris jusqu'à 8% dans les premiers échanges.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...