Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall St recule, l'incertitude politique et les banques pèsent

Wall Street : Wall St recule, l'incertitude politique et les banques pèsent

Wall Street : Wall St recule, l'incertitude politique et les banques pèsentWall Street : Wall St recule, l'incertitude politique et les banques pèsent

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse lundi, pénalisée par l'incertitude sur l'issue de la campagne présidentielle américaine à quelques heures du premier débat Clinton-Trump, mais aussi par le repli des valeurs financières en raison des doutes sur la santé de Deutsche Bank.

L'indice Dow Jones a perdu 166,62 points, soit 0,91%, à 18.094,83. Le Standard & Poor's 500 a cédé 18,59 points (-0,86%) à 2.146,10 et le Nasdaq Composite a reculé de 48,26 points (-0,91%) à 5.257,49.

Si la campagne pour la succession de Barack Obama a jusqu'à présent eu peu d'impact sur les marchés financiers, ceux-ci commencent à s'y intéresser, d'autant que les sondages d'opinion les plus récents montrent un resserrement de l'écart entre la démocrate Hillary Clinton et Donald Trump, le candidat du Parti républicain.

A six semaines du scrutin, certains investisseurs craignent que cette incertitude n'alimente la volatilité dans certains secteurs concernés directement par les enjeux de la campagne, comme l'assurance santé, la pharmacie et l'industrie.

"Pour l'instant, Wall Street penche pour Hillary parce qu'elle est connue. Trump, c'est l'inconnu", explique Jake Dollarhide, directeur général de Longbow Asset Management. "Mais je ne pense pas qu'il soit trop tard pour que Wall Street se laisse séduire par Trump."

Beaucoup d'analystes estiment qu'une victoire d'Hillary Clinton le 8 novembre serait défavorable aux valeurs pharmaceutiques, en raison des critiques répétées de la candidate sur le prix élevé de certains médicaments.

De son côté, Donald Trump a promis de revenir sur l'"Obamacare", la réforme de l'assurance santé pour les Américains défavorisés, qui a profité aux compagnies d'assurance depuis 2010.

DEUTSCHE BANK FAIT BAISSER GOLDMAN SACHS ET JPMORGAN

Mais si le géant de la pharmacie Pfizer a cédé 1,81% sur la journée, c'est surtout parce qu'il a annoncé renoncer pour l'instant à se scinder en deux entités indépendantes.

Le titre a été le principal contributeur au repli de 1,23% de l'indice S&P de la santé.

Autre motif de préoccupation pour le marché actions: les déboires de Deutsche Bank, la première banque allemande, qui a dû assurer qu'elle était capable de résoudre seule - donc sans l'aide de l'Etat allemand - les problèmes liés à la menace de la justice américaine d'une amende de 14 milliards de dollars dans un litige sur des produits financiers.

Le titre Deutsche Bank coté à New York a perdu plus de 7% et touché un plus bas historique. Dans son sillage, Goldman Sachs, plus forte baisse du Dow Jones, a reculé de 2,21% et JPMorgan 2,19%, le S&P des financières 1,54%.

L'indice de volatilité du CBOE, surnommé "l'indice de la peur", a quant à lui bondi de 17,5%, sa plus forte hausse en pourcentage en près de deux semaines.

"Les investisseurs deviennent extrêmement nerveux concernant le débat (Clinton-Trump). Cela souligne le fait que le marché ne se concentre pas sur la santé de l'économie, les taux d'intérêt et les événements géopolitiques", dit Robert Pavlik, responsable de stratégie de Boston Private Wealth.

Aux fusions-acquisitions, le chimiste Chemtura a bondi de 15,8% après son rachat par l'allemand Lanxess pour un total de 2,4 milliards d'euros.

Twitter a encore pris 3,31%, les médias américains continuant d'évoquer la possibilité de son rachat. Nouveau venu parmi les acquéreurs potentiels cités dans la presse, Disney a cédé 1,4%.

Bats Global Markets a en revanche cédé 4,6% malgré l'annonce de son rachat par CBOE Holdings, le titre ayant déjà bondi vendredi après des informations de presse sur l'imminence d'un accord. CBOE a perdu 5,2%.

(Noel Randewich, avec Yashaswini Swamynathan; Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...