Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Une rumeur sur la Fed aide Wall Street à finir en hausse

Wall Street : Une rumeur sur la Fed aide Wall Street à finir en hausse

Wall Street : Une rumeur sur la Fed aide Wall Street à finir en hausseWall Street : Une rumeur sur la Fed aide Wall Street à finir en hausse

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé mardi en hausse sur des rumeurs concernant la terminologie que la Réserve fédérale emploiera mercredi à l'issue de deux jours de réunion de son comité de politique monétaire.

Selon cette rumeur, la Fed s'en tiendrait à sa formule d'un maintien de ses taux directeurs à leurs bas niveaux actuels pendant une "durée considérable".

"La rumeur dit que (la Fed) ne changera pas la formule "durée considérable"", a rapporté Quincy Krosby, stratégiste de marché à Prudential Financial. "Dans l'ensemble, cette formulation a eu un effet positif sur les marchés d'actions"

Wall Street a débuté en légère baisse avant de se retourner à la hausse, les investisseurs saluant l'espoir du maintien à moyen terme de conditions de crédit avantageuses.

L'indice Dow Jones a gagné 0,59% (100,83 points) à 17.131,97 points. Le S&P-500, plus large, a pris 14,85 points, soit 0,75%, pour terminer juste sous la barre des 2.000 points, à 1.998,98 points. Le Nasdaq Composite a lui aussi avancé de 0,75%, gagnant 33,85 points à 4.552,75 points.

Selon une récente enquête Reuters, la Fed commencerait probablement à resserrer sa politique monétaire au deuxième trimestre 2015 dans un contexte de forte croissance et d'intensification des pressions inflationnistes.

Les prix à la production aux Etats-Unis sont restés inchangés en août, montrent les statistiques publiées par le département du Travail, une stabilité qui confirme que la Fed n'a pas un besoin urgent de relever ses taux.

LES COURS DU BRUT GRIMPENT

Aux valeurs, Apple a perdu 0,75% après une information d'un site boursier selon lequel le lancement de l'iPhone 6 en Chine serait repoussé à début 2015.

Le producteur d'électricité canadien Atlantic Power a dégringolé de 32,5% après avoir renoncé à se mettre en vente et décidé à la place de réduire son dividende de 70%.

A noter encore, le rebond des valeurs biotechnologiques après trois séances de baisse, illustré notamment par Salix Pharmaceuticals, qui a pris 4,8%.

Sur le marché des changes, le dollar a perdu 0,2% face à un panier de devises de référence.

Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse, soutenus par la baisse du dollar et la perspective de voir l'Opep réduire sa production.

Le contrat novembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 1,96 dollar, soit 2,11%, à 94,88 dollars le baril.

Le baril de Brent de la mer du Nord a pris 1,17 dollar (1,20%) à 99,05 dollars.

Le secrétaire général de l'Opep a dit mardi s'attendre à ce que l'organisation abaisse son objectif de production lors de sa prochaine réunion ministérielle fin novembre, ce qui serait une première depuis la crise financière de 2008.

(Caroline Valetkevitch et Chuck Mikolajczak; Patrick Vignal pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...