Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Un rebond parfaitement maîtrisé de bout en bout

Wall Street : Un rebond parfaitement maîtrisé de bout en bout

tradingsat

(CercleFinance.com) - A Wall Street, le rebond initial s'est amplifié au fil des heures dans le sillage d'une consolidation du Dollar: l'algorithme haussier avait été bien réglé car il a tracté les indices US de façon inexorable et régulière, jusqu'à ce que les actions clôturent exactement au plus haut du jour, alors même que le rebond de l'Euro s'avérait laborieux et fragile (rechute de 1,0640 vers 1,06/$ en fin d'après-midi).

Au final le Dow Jones grimpe de +1,47% à 17.895, le S&P500 de +1,26%, le Nasdaq de +0,89%... et le Russel-2000 s'est envolé de +1,7%.

C'est bien davantage la chasse aux bonnes affaires que les 'chiffres du jour' qui ont soutenu Wall Street: les ventes au détail US ont en effet reculé de 0,6% le mois dernier en séquentiel (3ème contraction consécutive), après -0,8% en janvier et contre +0,5% anticipé par les économistes.

C'est la plus mauvaise série et le plus fort recul depuis le printemps 2009.

A l'inverse, le Département du Travail n'a recensé que 289.000 nouveaux inscrits hebdomadaires au chômage lors de la semaine close le 7 mars, contre 325.000 au terme de la semaine précédente (chiffre révisé de 320.000 en estimation initiale) alors que le consensus anticipait 305.000.

Les prix à l'importation des Etats-Unis ont rebondi de 0,4% en février, après -3,1% en janvier (-2,8% en estimation initiale) alors que les économistes prévoyaient un rebond plus limité de 0,2%: le risque de déflation s'éloigne d'autant.

Enfin, les stocks des entreprises américaines sont restés inchangés -à un haut niveau- entre décembre et janvier... et qui fait suite à une stabilité entre novembre et décembre (chiffre révisé de -0,1%), a fait savoir le Département du Commerce.

Wall Street a progressé en dépit du plongeon d'Intel (-4,7%) qui abaisse de -7% ses prévisions de ventes au 1er trimestre 2015 (la demande fléchit) puis de Microsoft (-2,3%), ces replis étant contrebalancés par la hausse de plus de 80% des valeurs du 'S&P' et des gains de +1,8% sur Apple ou Facebook, de +2,1 sur Amazon, Broadcom, Citrix ou Comcast, puis Marriott et Starbucks (quel tir groupé!)... sans oublier les +8,7% sur Mylan.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...