Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Toujours la dette us et les résultats au menu de wall street

Wall street : Toujours la dette us et les résultats au menu de wall street

Wall street : toujours la dette us et les résultats au menu de wall streetWall street : toujours la dette us et les résultats au menu de wall street

par Edward Krudy

NEW YORK (Reuters) - Les marchés américains continueront à être animés cette semaine par deux sujets : le relèvement du plafond de la dette des Etats-Unis et les résultats des sociétés, estiment les analystes.

Lors de la semaine écoulée, le Dow Jones a gagné 1,6%, le Standard & Poor's 500 2,2% et le Nasdaq Composite 2,5%.

Les marchés boursiers américains s'apprêtent toutefois à clore leur trimestre le plus mauvais depuis un an alors que les négociations entre Barack Obama et le président républicain de la chambre des Représentants John Boehner pour relever le plafond de la dette des Etats-Unis et éviter un défaut, n'avancent pas.

"Il est probable qu'un accord sous quelque forme qu'il soit entraîne un rebond de soulagement pour les actions", commente Glenn Starkman, responsable des ventes actions chez Dahlman Rose à New York.

"Cela viendrait après des résultats plutôt bons et une certaine résolution du problème grec et cela pourrait permettre un rebond pour le marché", ajoute-t-il.

Le différend entre démocrates et républicains sur la dette risque toutefois de se prolonger. "Qui sait où cela va mener ?", s'interroge Nick Kalivas, analyste chez MF Global à Chicago. "Nous sommes vulnérables à une grève des acheteurs si nous n'obtenons pas de nouvelle".

En outre, les premiers résultats publiés par les sociétés ne sont pas tous jugés satisfaisants, notamment ceux du groupe d'électronique aéronautique Rockwell Collins et de l'industriel Caterpillar.

En outre, de grands noms de la consommation comme Whirlpool et Pepsi, ont mis en garde contre la mollesse des marchés développés, ce qui a fait baisser leurs cours de Bourse.

ASYMÉTRIE

Nick Kalivas annonce qu'il suivra cette semaine avec une attention toute particulière les comptes et les prévisions de grands noms comme UPS dans la messagerie, Texas Instruments pour les semi-conducteurs et Amazon pour la distribution en ligne.

Environ 30% des sociétés de l'indice S&P 500 ont pour l'instant publié leurs résultats du trimestre avril-juin. Elles ont dépassé le consensus de 3,8% en général et seulement 7% d'entre elles ont affiché des résultats inférieurs aux attentes, selon des données de la banque Morgan Stanley.

Les cours des sociétés qui ont manqué le consensus ont été sanctionnés en Bourse.

"Le marché sanctionne les manquements plus qu'il ne récompense les bonnes surprises, une asymétrie, qui, pensons-nous, devrait continuer", écrit à ses clients Adam Parker, spécialiste des actions chez Morgan Stanley.

La semaine à venir sera également riche en indicateurs économiques alors que le marché manque de vision sur les perspectives de croissance.

Parmi les indicateurs à venir figurent les indices du moral des ménages publiés par le Conference Board et celui de l'Université du Michigan, le Livre beige sur l'économie de la Réserve fédérale et la première estimation de la croissance au deuxième trimestre. Le produit intérieur brut (PIB) devrait afficher une hausse de 1,9%.

Bob Doll, responsable des investissements en actions chez BlackRock, souligne que depuis 1960, chaque fois que la croissance en rythme annuel a été inférieure à 2%, l'économie américaine est tombée en récession.

Avec Chuck Mikolajczak; Danielle Rouquié pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...