Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Termine le trimestre à proximité des sommets

Wall street : Termine le trimestre à proximité des sommets

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sans surprise, c'est un biais haussier qui s'est imposé à Wall Street vendredi soir après 2 séances de repli marginal, suivies d'une quasi stabilisation jeudi.

L'essentiel était de terminer le trimestre à proximité des sommets : mission accomplie puisque la performance annuelle s'établit à +8,15% pour le Dow Jones, +12% pour le 'S&P' et +21% pour le Nasdaq-100.

Le S&P-500 a grappillé +0,37% ce vendredi et +3,1% sur le mois de mars, le Dow Jones affiche +0,5% et +2% sur le mois écoulé.

Pour mémoire, Paris perd -2,2% au cours du même intervalle, l'Euro-Stoxx50 -2,1%, soit un différentiel de performance voisin de 5% qui s'est intégralement matérialisé au cours de la dernière quinzaine.

Le Nasdaq Composite (-0,15% ce vendredi) semble plus que jamais sur une autre planète avec +4,1%, grâce au titre Apple qui affichait jeudi soir +50% depuis le 1er janvier et +11,5% en un mois. Cette avance s'est réduite ce vendredi avec une baisse de -1,7% qui ramène le titre juste sous la barre des 600$ (contre 621$ mercredi).

Le tableau conjoncturel aux Etats Unis n'a guère participé à la fermeté des indices US: l'inflation ressort à +0,3% en février (+0,1% hors énergie) et les dépenses des ménages ont 'bondi' de +0,8% tandis que les revenus ne progressaient que de +0,2%.

Mais Wall Street n'a pas salué ces chiffres qui dépassent largement les niveaux anticipés par le consensus: ces 'stats' ne traduisent aucun retour inattendu de l'appétit de consommer mais bien l'impact négatif de la hausse des prix de l'énergie (vague de froid de la mi-février) et des carburants (qui battent des records à la pompe).

Aux Etats Unis, l'effet de ciseaux entre des revenus qui stagnent et les carburants qui flambent se traduit par un sévère repli du taux d'épargne qui chute de 4,3% vers 3,7%: les américains sont obligés de puiser dans leurs réserves pour faire face à la hausse du coût de la vie début 2012.

Côté valeurs, RIM (+7,1%) fut la principale vedette du jour après le départ d'un de ses co-fondateurs... alors que le groupe pourrait soit céder des activités, soit se mettre en vente.

Les autres gagnantes du Nasdaq furent des valeurs plutôt défensives, à l'image de Gilead +2,3%, Teva +1,9%, Broadcom +1,85%, Symantec +1,6%, Microchip +1,3%,

Beaucoup de replis dans le secteur de la distribution avec Best Buy -4,4%, Supervalue -3,7%, Staples -2,1%, Sears -1,9%. Quelques dégagements également sur Micron -3,8%, Apple -1,7%, Sandisk -1,3%, Gogle -1,1%, Amazon -1%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...