Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Temporise à 24H du communiqué de la FED

Wall Street : Temporise à 24H du communiqué de la FED

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a bien limité la casse compte tenu des risques sous jacents (remontée des taux par la FED, croissance médiocre au 1er trimestre aux Etats Unis, risques géopolitiques à l'Est de l'Europe...): le Dow Jones consolide de -0,71% et le 'S&P' de -0,35% (après +1,35% la veille) et le Nasdaq s'offre le luxe d'une petite progression de +0,16%, ainsi que le Russel-2000 (+0,2%).

Ce n'est pas à 3 jours d'une séance des '4 sorcières' que les 'sherpas' du marché vont laisser les vendeurs prendre la main et gâcher la fête... tout du moins tant que la FED ne délivre pas un message qui déplait aux marchés (ce qu'elle ne fait jamais) !

La résilience de Wall Street est alimentée par une série de mauvais chiffres (toujours cette logique perverse où plus c'est mauvais pour l'économie réelle, plus c'est bon pour la bourse) et l'absence de risque inflationniste dans un avenir prévisible.

La vigueur du dollar qui prend +26% en 12 mois par rapport à l'Euro et un panier des principales devises mondiales (celles des pays du 'G20', sauf le rouble et le yuan) anéantit littéralement pratiquement tout risque de dérapage des prix... et comme de surcroît les salaires US ne progressent pas, il n'y a vraiment aucune urgence à relever les taux.

Ce qui précède devrait inciter la Réserve fédérale à se montrer 'patiente' (et maintenir ce terme dans le communiqué qui sera diffusé demain soir) et n'entamer le relèvement des taux qu'en septembre, et dans l'idéal au mois de décembre (toujours 9 mois de gagnés pour la hausse des marchés).

Sur le front des indicateurs économiques, cela reste médiocre: les mises en chantier de logements ont plongé de 17% en février pour s'établir à 897.000 en rythme annualisé, alors que le marché les attendait à environ 1.050.000: les abondantes chutes de neige sur la côte Nord-Est peuvent expliquer la brutalité du coup d'arrêt.

Les permis de construire ont a contrario augmenté de 3% à 1.092.000 en rythme annualisé, là où le consensus ne tablait que sur 1.065.000.

Le recul de 'S&P' a été provoqué par quelques replis comme Caterpillar (-2%), Seagate (-2,1%), Micron et Electronic Art (-3%), Freeport Mc Moran et DuPont (-3,1%).

Côté hausses, Regeneron a pris +3,6%, Alexion Pharma +3,2%, Apple et Adobe +1,7%, Facebook +1,6%.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...