Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Séance stable, crédit conso en trompe l'oeil

Wall Street : Séance stable, crédit conso en trompe l'oeil

tradingsat

(CercleFinance.com) - La séance fut soporifique en Europe, elle le fut également à Wall Street: les marchés semblent digérer la hausse de la semaine passée (+2,5% en Europe) mais également de la semaine précédente (+3%).

A la forte volatilité haussière de la dernière quinzaine succède une stabilisation au sein d'une fourchette extrêmement étroite, de l'ordre de 0,5% entre les extrêmes du jour.

Après avoir maintes fois hésité entre le 'plus' et le 'moins' au fil des heures, la somme des scores des principaux indices équivaut au final à de la stabilité.

Le Dow Jones en termine à -0,15%, le 'S&P' à -0,25%, des replis compensés par la progression de 0,2% du millier de titres du Nasdaq Composite puis des 2.000 composantes du Russel éponyme.

Les opérateurs n'ont guère réagi à 20H à la publication de la statistique d'octroi de crédit à la consommation par les banques US au mois de juillet.

Bonne surprise, le volume a progressé de 26Mds$ et de +9,7% sur un an (une progression vraiment significative)... mais l'étude du détail de ces nouveaux encours invite à relativiser l'enthousiasme suscité a priori.

En effet, on assiste à l'explosion des prêts étudiants qui représentent pas moins 20,6Mds$ sur les 26Mds$ d'encours supplémentaires.

La 'consommation' ne représente que 5,4Mds$ des nouveaux crédits alloués, ce qui reste un montant bien modeste... et loin de confirmer une reprise de la consommation des ménages.

En conclusion, les études coûtent de plus en plus cher et il faut les prolonger dans l'espoir d'accéder aux meilleurs emplois (avec à la clé 300.000$ d'écart de revenus sur 10 ans par rapport à un bachelier selon une récente étude très controversée publiée début septembre).

Mais tout démontre que ces 'bons emplois' sont pas assez nombreux pour permettre à tous les diplômés de rentrer dans leurs frais... cependant, la fuite en avant continue et s'accélère.

Sur le front géopolitique, pas d'influx décisif: les marchés s'abstiennent d'un optimisme prématuré: a priori, les cessez-le feu est respecté depuis samedi mais la situation demeure complexe en Ukraine (et une escalade des sanctions/rétorsion OTAN/Russie ne peut que nuire à la croissance en Europe).

A noter que l'or -valeur refuge- enregistre une glissade de -1%, sous les 1.260Pts et inscrit un 'plus bas' depuis 3 mois à 1,254$/Oz.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...