Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Séance positive avec Bernanke, volatilité nulle

Wall Street : Séance positive avec Bernanke, volatilité nulle

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street clôture sur une note clairement positive mais à l'issue d'une séance extrêmement peu volatile (moins de 0,4% d'écart entre 14H30 et 21H) et des volume toujours aussi modestes (moins de 500 millions de titres échangés sur le 'S&P').

Les opérateurs montraient peu de convictions depuis l'entame de la séance mais les acheteurs ont manifestés plus de détermination à partir de 19H05 et la publication d'un communiqué de la FED sans surprise.

Le Dow Jones n'a pas tardé à établir un nouveau record historique à 14.547Pts (le précédent record du 14 mars avait été inscrit à 14.539Pts) mais il n'a pas réussi à se maintenir au zénith jusqu'à la clôture (+55Pts à 14.512Pts, soit +0,39%).
Le Nasdaq et le 'S&P' en ont terminé non loin des 'plus hauts du jour' et de l'année avec +0,7% pour le 'S&P' (qui renoue avec les 1.560Pts) et +0,78% pour le Nasdaq.
Signalons le nouveau 'rally' des valeurs moyennes du Russel-2000 qui s'envole de +1% et réédite ainsi sa meilleur clôture historique à 952Pts.

Wall Street a d'abord temporisé entre 16H et 19H avant de juger encourageant le communiqué final du FOMC de la FED.

Son contenu apparaît conforme aux anticipations et n'évoque pas de réduction imminente du 'QE-3': c'est tout ce que les investisseurs espéraient.
Le maintien des taux à 0,25% (à zéro en réalité) a été voté à la quasi unanimité moins une seule voix (10 sur 11).

Les perspectives de croissance du PIB US en 2013 sont abaissées (à 2,5%)ainsi que les prévisions d'inflation.
Le maintien intégral des injections de liquidités est confirmé mais la politique monétaire pourrait devenir plus restrictive si les conditions économiques s'améliorent (mais le processus est pour l'heure très lent).

La conférence de presse de Ben Bernanke démarrait à 19H30 avec tous les indices US au plus haut.

Toutes les questions ont porté presque exclusivement sur la poursuite du 'QE-3' et sur la possibilité d'une réflexion concernant une 'exit strategy'... mais Ben Bernanke n'y a pas fait allusion.

Il a simplement rappelé que la FED se montrerait réactive et se montrerait attentives aux 'tendances' du marché de l'emploi plutôt qu'à un objectif chiffré (les stratèges estiment que sous 7,5% de taux de chômage, le 'QE' pourrait être progressivement réduit).

Il était assez surprenant que personne ne se soit inquiété de la lenteur de la reprise malgré les injections massives en vigueur depuis septembre dernier.
Mais les conditions économiques réelles n'intéressent pas grand monde (alors que beaucoup de chiffres 'officiels' sont sujets à caution) et tout ce qui importe, c'est que Ben Bernanke continue de remplir le 'bol de punch' dan lequel Wall Street puise son optimisme.

Les indices US ont donc terminé dans le vert avec près de 80% de leurs composantes et territoire positif.
Parmi les locomotives du marché, on retrouvait en tête de liste les constructeurs de maisons individuelles (+4% en moyenne) et quelques 'technos' comme Blackberry +6,45%, Adobe +4,2%, Autodesk +3,8%, E-TRade +3,3%, AMD +3%,

Peu de repli ce soir et celui de Fedex (-6,9%) a été de loin le plus remarqué car cette entreprise est un excellent baromètre de l'activité mondiale: des faiblesses sont identifiées non seulement en Europe mais également aux Etats Unis.

A noter également le plongeon d'Oracle (-7,5% à 33$) en after hour sur des prévisions prudentes pour 2013.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...