Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Se positionne pour une série de records vendredi

Wall Street : Se positionne pour une série de records vendredi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street applaudit 'à tout rompre' (surtout les résistances historiques) les prestations de Janet Yellen devant les membres du Congrès ces dernières 48H.

Tous les indices US pulvérisent de nouveaux records historiques, et comble de bonheur, cela tombe pile à la veille de la séance des '3 sorcières' qui conclura en beauté un 9ème mois de hausse sur une série de 11 (et les 25% de hausse moyenne des valeurs US sont sans précédent depuis l'année 2003, où les indices partaient de très, très bas).

La séance de jeudi s'est terminée sur une avalanche de records absolus avec un 'S&P' à 1.791 (+0,5% et à 0,5% des 1.800), un Dow Jones à 15.875Pts (+0,35%, il ne manque plus que 0,8% pour inscrire 16.000) et un Nasdaq à 3.973Pts (à 0,7% des 4.000Pts).

Cela fait plein de beaux objectifs symboliques à atteindre pour ce vendredi... et il n'y a qu'à presser sur le bouton des rotatives de la FED et programmer quelques 'super-robots' pour écrire une véritable page d'histoire.

Celle où Wall Street aura connu le 'scénario parfait' dont rêvent tous les optimistes systématiques depuis que Janet Yellen est pressentie pour reprendre les rênes de la FED... et imprimer des Dollars à perte de vue.

Ce qu'elle a en quelque sorte promis puisqu'elle ne voit pas de fenêtre de réduction des injections dans un avenir prévisible (l'économie US est encore loin de matérialiser son potentiel)... même si le 'QE ne peut être éternel'.

Mais pour l'heure, la priorité des priorités reste le soutien à l'économie jusqu'à ce que la croissance soit suffisamment robuste pour pouvoir se passer de béquilles monétaires (certains évoquent plutôt de la drogue monétaire aux effets secondaires indésirables).

Elle estime que les bénéfices des achats massifs de T-Bonds et de MBS sont largement supérieurs aux inconvénients (risque de bulles d'actifs, suppression artificielle du rendement obligataire pour les épargnants).

Mais elle indique surtout qu'elle ne voit justement pas de formation de bulle sur les marchés et que de toutes façons, la politique monétaire ne vise pas à corriger de potentielles distorsions de valorisation d'actifs.

A 20,5 fois les bénéfices sur le 'S&P' (soit +31% en 2013, et ce n'est peut être pas terminé) et avec des profits qui progressent 4 fois moins vite que les cours de bourse en 2013... aucune inquiétude à avoir, il y a déjà eu des PER plus élevés par le passé (ils étaient juste démentiels en l'an 2000), il y a donc encore de la marge !

Questionnée sur le risque d'hyperinflation des actifs à plusieurs reprises, elle fini par indiquer que la FED devrait prendre des mesures de resserrement monétaire aux cas ou une 'surchauffe' des marchés se matérialiserait.

Sa promesse est certainement sincère... il faut juste se souvenir que la FED n'a jamais détecté la moindre 'surchauffe' des actions ou de l'immobilier depuis 1996 (et l'unique allusion à l'exubérance irrationnelle des marchés d'A.Greenspan).

Dans le climat d'euphorie actuel, les bons chiffres (Wall Street préfère de loin les mauvais) passent inaperçus.
Ce fut le cas pour la productivité US pour le troisième trimestre qui est révisée en légère hausse à +1,9% contre +1,8% (alors que les coût salariaux ont baissé de -0,6%, ce qui confirme l'absence de risque inflationniste).
Les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, pour lesquelles le consensus visait une diminution autour de 330.000 sont ressortis à 339.000.

La balance commerciale pour septembre s'est nettement dégradée à -41,3Md$ contre -38,7Mds$ avec un déficit record face à la Chine (-30,5Mds$).
Tous ces chiffres s'avéraient sans impact sur Wall Street, ni sur les marchés obligataires, ni sur le Dollar (à 1,3465/E), ni sur le pétrole (inchangé à 93,9$/baril).

Le 'S&P' a été porté vers les 1.800 par Regeneron +4,2, Baidu +4%, Amazon +3,1%, Seagate +2,7%, Mondelez +2,55%, Yahoo et Qualcomm +1,7%, Apple +1,45%

Le Nasdaq a en revanche été ralenti par Cisco -11%, Hewlett Packard -5,4%, Viacom -2,9%, Broadcom -2,3%, EMC -2%, Oracle -1,8%.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...