Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Résolument haussier, gros contraste avec europe

Wall street : Résolument haussier, gros contraste avec europe

tradingsat

(CercleFinance.com) - La semaine s'achève en fanfare à Wall Street avec des gains de +1,2% sur le Dow Jones, +1,5% sur le 'S&P' et +2,5% sur le Nasdaq. Des scores qui effaent les pertes de la veille et permettent aux indices US de finir la semaine pratiquement au plus haut. La volatilité a connu une brusque poussée de fièvre ce vendredi: les investisseurs avaient le moral à zéro vers 16H vendredi, les indices US dévissaient alors de -1,5% à -2% (le 'S&P' chutant vers 1.136Pts, le Dow Jones chutant de -200Pts).

Au final, le Nasdaq affichait +6% de gains hebdomadaires, à comparer avec un modeste +2,35% à Paris et une piteuse stagnation pour l'Euro-Stoxx50.

Le 'S&P' en perdition vers 16H10 (-2% à 1.136) grimpait au final vers 1.177 et le Dow Jones tutoie les 11.300Ots: les 'portes de saloon' battent de nouveau à toute volée ! La meilleure illustration nous est fournie par le VIX (indice du stress associé au 'S&P') qui s'envolait de +10% (vers 43,85) au cours de la 1ère demi-heure puis qui plongeait de -12% (vers 34,3) à 19H30.

Wall Street se remet visiblement à croire que des annonces positives seront faites à l'occasion de la prochaine réunion de la FED en septembre.

Difficile d'imaginer que le patron de la FED puisse rester les bras croisés après la publication d'une révision à la baisse du produit intérieur brut (PIB) américain à 1% en rythme annualisé contre 1,3% en première estimation. Les investisseurs n'ont plus aucune illusion sur la pérennité de la reprise aux Etats-Unis et l'économiste en chef de Goldman Sachs estime que les USA ont au moins une chance sur 3 de retomber en récession au cours des 2 prochains trimestres.

De fait, Ben Bernanke a laissé entendre qu'il disposait encore de quelques moyens monétaires de soutenir l'économie mais son discours de Jackson Hole a clairement pour but de placer la balle dans le camp de la Maison Blanche et du Congrès car sans projet fiscal crédible et sans consensus politique sur le rééquilibrage budgétaire, de nouvelles injections de liquidités ne serviraient à peu près à rien.

Sur le front des valeurs, le 'S&P' et le Nasdaq ont été soutenus par Electronic Arts +5,4%, Micron +5,2%, Baidu +5%, First Solar +4,4%, Nvidia et Qualcomm +4,2%, Dell et RIM +3,4%, Microsoft +2,8%, Apple +2,65%.

Le Dow Jones (+4,3% en 'hebdo') a bénéficié du rebond de Boeing (+2,7%), Alcoa, Caterpillar et 3M (+2,3%) puis IBM (+2,1%) et Intel (+1,8%).

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...