Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Repli technique, Twitter mobilise l'attention

Wall Street : Repli technique, Twitter mobilise l'attention

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a marqué le pas (-0,6 en moyenne) à la veille du weekend, comme beaucoup d'observateurs s'y attendaient.

Le Nasdaq (-0,7%) venait d'enchaîner deux séances de record absolu en solo tandis que les indices historiques plafonnaient un peu en-deçà de leurs zéniths respectifs, ce qui pouvait inciter les opérateurs à se montrer un peu prudents.

Les opérateurs retiendront surtout de cette séance de 'pause technique' la rechute de -1,6% à -1,7% de Facebook et d'Apple puis la flambée de Twitter de +21,4% à 22,6$ (dont la capitalisation explose vers 15Mds$) alors que Salesforce ou Google pourraient déposer une offre de rachat imminente.

La semaine se solde par un bilan très positif (+1,3% sur le Dow Jones, +1,2% pour le 'S&P' et le Nasdaq), sous l'impulsion de la Réserve fédérale qui s'est montrée beaucoup plus 'dovish' que prévu mercredi soir.

Les tout derniers chiffres semblent donner raison à Janet Yellen qui se veut prudente face à des signaux économiques contrastés: l'indice PMI manufacturier s'est replié à 51,4 ce mois-ci, contre 52 en août, ce qui laissé Wall Street de marbre.

Le pétrole ayant rechuté de -2,5%, sous 45$, le secteur pétrolier a souffert de dégagements appuyés avec -5,6% sur Devon Energy, -5,3% sur Murphy Oil, -3,6% sur Diamond Offshore, -3% sur Noble, -2,8% sur Anadarko, -2,7% sur Conoco Philips et -1,5% sur Schlumberger.

Yahoo a tenté de limiter la casse vendredi à la Bourse de New York après avoir admis l'existence d'une gigantesque faille de sécurité ayant touché près de 500 millions de comptes. Le titre a perdu 3% à 42,8 dollars.

Le portail Internet a reconnu jeudi soir qu'une récente enquête avait permis de confirmer le vol, à la fin 2014, de données associées à certains comptes-clients par ce qu'il pense être un 'acteur cautionné par un Etat' (state-sponsored actor). Les informations dérobées concernent les identités, les adresses de courriel, les numéros de téléphones, les dates de naissance et les mots de passe d'utilisateurs, mais pas leurs numéros de cartes bancaires, a souligné le groupe californien dans un communiqué.

Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...