Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Repli de wall street à la veille du discours de ben bernanke

Wall street : Repli de wall street à la veille du discours de ben bernanke

Wall street : repli de wall street à la veille du discours de ben bernankeWall street : repli de wall street à la veille du discours de ben bernanke

NEW YORK (Reuters) - Les Bourses américaines se sont repliées jeudi, les investisseurs cherchant à lever des fonds avant le discours de Ben Bernanke de vendredi, dont ils espèrent tirer une meilleure image des intentions de la Fed concernant l'économie.

Le président de la Fed doit s'exprimer vendredi à 14h00 GMT à Jackson Hole (Wyoming), dans le cadre du 35e symposium économique annuel des banques centrales.

L'indice Dow Jones, plus large, a cédé 1,56%, soit 18,33 points, à 1.159,27.

L'indice Nasdaq a quant à lui perdu 1,95% (48,06 points) à 2.419,63.

Les marchés avaient ouvert dans un climat d'optimisme lié à l'entrée de l'investisseur Warren Buffett au capital de Bank of America.

Ils se sont ensuite orientés à la baisse après une chute des valeurs européennes, qui a lancé la rumeur d'une possible interdiction des ventes à découvert en Allemagne, démentie par Berlin.

Les marchés américains sont de plus en plus sensibles aux événements de la zone euro en raison de la crise de la dette. Quatre pays ont déjà suspendu les ventes à découvert ce mois-ci et précisé jeudi que la mesure serait effective jusqu'au 30 septembre.

Bank of America, dont le titre était tombé cette semaine à un plus bas de deux ans, a bondi de 9,44% à 7,65 dollars après l'annonce que le fonds d'investissement Berkshire Hathaway entrait à son capital à hauteur de cinq milliards de dollars.

Quelque 854 millions de titres Bank of America ont changé de mains ce jeudi, soit la séance la plus active pour le titre depuis décembre 2009.

Le titre Apple a certes fini en baisse après l'annonce la veille du retrait de son directeur général Steve Jobs, mais son recul se limitant à 0,65% (373,72 dollars), il surperforme tout de même le Nasdaq.

La journée a également été marquée par une hausse inattendue des inscriptions hebdomadaires au chômage, ressorties à 417.000 lors de la semaine au 20 août, contre 405.000 attendu en moyenne par les économistes.

Ashley Lau, Gregory Schwartz pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...