Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Records bien orchestrés pour les '4 sorcières'

Wall Street : Records bien orchestrés pour les '4 sorcières'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les opérateurs US ont clairement et résolument décidé d'arracher les cours à la hausse en cette veille de séance des '4 sorcières': le but étant de conclure le 1er semestre au zénith.

Le plan a été exécuté à la perfection avec l'inscription de nouveaux records historiques absolus, en séance comme en clôture pour le Nasdaq Composite à 5.133Pts et 5.143Pts en séance, au-delà de sa meilleure marque de clôture du 10 mars 2000.
Le Russel-2000 engrange pour sa part +1,3% à 1,285Pts tandis que le baromètre du stress, le VIX, se détend de -9% à 13,2.

La progression des indices US avait pris une ampleur spectaculaire vers 18H sur une nouvelle fausse rumeur de possible règlement de la crise grecque véhiculée par le journal Die Zeit (une solution de financement provisoire aurait permis à la Grèce de ne pas faire défaut cet été).

Une fois de plus, la 'rumeur' est tombée au meilleur moment... allant bien sur dans le sens qui convenait aux marchés (l'Eurogroupe s'est achevé en début de soirée sans le moindre progrès dans les négociations entre Athènes).

Les commentateurs préféraient mentionner d'autres causes plus 'rationnelles' comme le ton accommodant de la FED et la promesse d'une hausse lente et mesurée des taux en 2016 ou encore les 'bons chiffres du jour'... lesquels alimentaient tout récemment la crainte d'un resserrement monétaire dès la rentrée (et un courant vendeur sur les actions).
David Kostin, le stratège en chef de Goldman Sachs, pense que la FED bluffe en évoquant 2 hausses de taux avant fin 2015 et qu'elle et n'agira qu'une seule fois cette année, et le plus tard possible, c'est à dire mi-décembre.

Pour en revenir aux chiffres, le Département du Travail a comptabilisé 267.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage lors de la semaine close le 13 juin, contre 279.000 à l'issue de la semaine précédente (chiffre non révisé).
Le consensus des économistes était moins favorable avec une prévision moyenne autour de 276.000 nouveaux inscrits.

Les prix à la consommation ont de leur côté augmenté de 0,4% en mai, ce qui semble confirmer le scénario d'une remontée progressive des pressions inflationnistes outre-Atlantique, alors que les économistes attendaient en moyenne une augmentation de l'ordre de 0,5% après la hausse de 0,1% du mois d'avril.

L'indice des conditions d'activité industrielle de la Fed de Philadelphie ('Philly Fed') a par ailleurs grimpé de 8,5 points en séquentiel ce mois-ci à 15,2 points, contre une hausse de seulement 1,3 point à 8 points anticipée par le consensus.

L'indice composite des indicateurs avancés des Etats-Unis a augmenté plus que prévu en mai (de 0,7% à 123,1) d'après le Conference Board, alors que les économistes ne prévoyaient qu'une hausse moyenne de 0,4%.

Ces indicateurs rassurent au sujet de la vigueur de la première économie mondiale, après un premier trimestre plutôt difficile (pour cause de 'facteurs transitoires' selon la FED)... mais le Dollar demeure étrangement faible ce jeudi, malgré des taux longs à 2,35%.

Du côté des valeurs, priorité aux dossiers les plus volatiles à la hausse, c'est à dire les 'biotechs' avec

Celgene +4,2%, Tripadvisors +3,5%, Regeneron et Vertex +2,9%, Biogen +2,7%, Alexion +2,3%, Gilead +2%.
Un ramassage s'est également opéré sur les poids lourds du Nasdaq comme Amazon +2,7%,Microsoft +1,6%, Intel et Facebook +1,35%.
Le secteur énergie/parapétrolière a souffert: chute de Noble -3,4%, Range -3%, Diamond -2,4%, Halliburton -2,5%, Chesapeake -1,75%.
Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...