Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Records battus

Wall Street : Records battus

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street, tout comme les places européennes depuis 1 semaine sont propulsés vers des sommets par l'espoir d'un nouveau cycle d'injection de liquidités dans le système, à l'initiative de la BCE cette fois-ci (car les liquidités s'investissent à l'échelle globale et non locale, tous les marchés en profitent).

Les actions cotées à Wall Street surfent derechef sur l'anticipation d'un surcroît d'hélium qui assurerait le gonflement quasi éternel des bulles d'actifs.

Comme les chiffres du jour étaient mauvais aux Etats Unis (voir le détail dans un paragraphe suivant), l'arrachage à la hausse des indices en fin de séance et le record historique battu haut la main par le 'S&P' à 1.885,5Pts (contre une précédente meilleure clôture de 1.878Pts) démontre une fois encore que la hausse de Wall Street se nourrit d'abord des déboires de l'économie réelle.

Le Dow Jones (+0,45%) a égalé vers 16H son zénith du 31/12/2013 à 16.565Pts et le Nasdaq rajoutait +1,65% aux +1,05% gagnés la veille.

L'euphorie de cette 1ère séance du second trimestre incite déjà les plus optimistes à anticiper une 'hausse séculaire' des indices US, peu importe les dizaines de révisions à la baisse de perspectives de profit et de chiffre d'affaire des dernières semaines par les entreprises du 'S&P' qui vont bientôt publier leurs chiffres.

L'un des discours les plus fréquents dans la bouche des gérants est le suivant: 'certes les PER sont historiquement élevés, certes les cours progressent à contre courant des profits depuis 18 mois... et bien oui, le 'marché est comme çà' et cela peut durer aussi longtemps que les banques centrales le jugeront utile' (ceci revient à reconnaître implicitement qu'il n'y a plus de... 'marché').

Dans ces conditions, peu importe que 'les chiffres' macroéconomiques continuent à ne pas être très bons (et plus ils seront mauvais, plus la planche à billet tournera): l'indice mesurant la croissance du secteur manufacturier aux Etats-Unis a ralenti en mars, selon Markit avec un baromètre ressorti à 55,5 en mars contre 57,1 au mois de février... alors que les conditions météo s'étaient améliorées.

En outre, le rythme de croissance du secteur manufacturier aux Etats-Unis s'est révélé un peu moins bon que prévu en mars (53,7 contre 54 anticipé), selon l'indice des directeurs d'achats publié mardi par l'Institute for Supply Management (ISM).

Les dépenses de construction aux Etats-Unis ont quant à elles augmenté de 0,1% au mois de février en rythme séquentiel, conformément aux attentes.

A la clôture, on comptait moins de 5% de titres en repli au sein du Nasdaq-100: parmi les vedettes du jour, on notait Intuitive Surgical +12,7%, Tripadvisors +5,5%, Priceline et Celgene +5%, Nvidia +4,15%, Facebook, Keurig et Cisco +4%, Gilead +3,9%, Netflix +3,6%, Micron +3,3%, Hewlett Packard +2,7%.

Pratiquement aucun repli dans ce marché d'un vert uniforme: Teradata -1,9%, Tyson Foods -1,3%.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...