Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Record sur le S&P puis sell-off sur le Nasdaq

Wall Street : Record sur le S&P puis sell-off sur le Nasdaq

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a raté sa fin de semaine et se désolidarise complètement des places européennes, euphorisées par un article du Frankfurter Zeitung qui 'révèle' que les membres de la BCE auraient planché sur un scénario de Quantitative Easing massif de 1.000MdsE sur 12 mois (soit près de 1.3750Mds$ soit 115Mds$/mois, la FED des grandes heures battue à plate couture !).

Mais vu de Wall Street, ce 'QE' suscite beaucoup de scepticisme: il suppose un revirement radical de la Bundesbank... et si tel est le cas, pourquoi avoir tant attendu ?
Lorsque la FED avait quasiment promis la mise en oeuvre imminente du 'QE-3' à la fin de l'été 2012, tous les indices boursiers s'étaient envolés.

Un 'QE' de 1.000MdsE de la BCE, c'est plus qu'un 'bazooka', c'est une bombe atomique... de quoi faire exploser tous les records historiques de valorisation des actifs obligataires et des actions de part et d'autre de l'atlantique !

Au lieu d'acheter ce scénario miracle, le Dow Jones chute de -160Pts, soit -0,96% (le bilan hebdo reste positif de +0,6%), le S&P 500 chute de -1,25%, à 1865 (soit +0,4% hebdo), le Russel-2000 dévisse de -2,35%... mais tous les regards étaient braqués sur Nasdaq Composite qui plonge de -110Pts (-2,60 % à 4.128, sa plus forte baisse depuis les -2,61% du 3 février).

Le Nasdaq ne se contente pas de perdre -0,7% sur la semaine: il enfonce l'important support des 4.150Pts (MM100 et plancher du 27 mars) et le VIX reprend +4,5% à 14.
Les optimistes s'étaient enthousiasmés vers 14H30 pour les chiffres de l'emploi: le 'S&P' s'empressait de battre un nouveau record historique à 1.897Pts mais les 192.000 nouveaux jobs du mois de mars n'ont visiblement pas fourni le relai haussier espéré.
Les créations sont conformes aux attentes mais n'impactent pas le taux de chômage (inchangé à 6,7% contre 6,6% attendus).

Pas de quoi inciter la FED à envisager de relever les taux directeurs dès avril 2015... une éventualité évoquée par Richard Fisher qui s'alarme d'une valorisation des actifs financiers assimilables à une bulle.

A t'il été entendu par les détenteurs de 'biotech' (-4% en moyenne) et de 'titres vedettes' à PER stratosphérique ?

Les prises de profits ont été virulentes sur Amgen qui plonge de -4,1%, Celgene de -4,3%, Regeneron de -4,4%, Biogen de -4,5%, Vertex de -4,75%, Alexion de -5,9%, Intuitive Surgical de -6,5%... et seul rescapé au sein du secteur 'santé', le fabriquant de médicaments génériques Mylan avec +1,55%.

A noter également les ventes massives sur Yahoo -4,1%, Google et Expedia -4,6%, Baidu (le Google chinois) -5,1%, puis sur Priceline -4,8%, Netflix -4,9%, Tesla -5,9%, Micron -5,95%.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...