Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Rechute inattendue et 'vicieuse'

Wall Street : Rechute inattendue et 'vicieuse'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Quelque chose ne tourne pas rond à Wall Street, la rechute de -3% 'en ligne droite' des indices américains au cours de la toute dernière heure de cotations étant même qualifiée de 'scénario vicieux'.

Il est vrai qu'une chute de -1,3% du Dow Jones et du S&P500 après une progression de +2,7% en fin de matinée (soit 4% d'écart en valeur absolue, à contrecourant des places européennes, en l'espace de quatre heures), cela a de quoi surprendre... et faire l'effet d'une douche froide pour tous ceux qui s'étaient lancés pleins de confiance dans une vague de rachats à bon compte.

Le caractère 'accidentel' -ou prétendu tel- du 'flash krach' survenu lundi à l'ouverture n'est peut-être pas aussi 'sans lendemain' que semblaient le penser les opérateurs ce mardi, bien convaincus qu'une belle opportunité d'achat se dessinait.

Les vendeurs auraient paniqué lundi, jeté le bébé avec l'eau du bain, les robots auraient liquidé les positions aveuglément: tout aurait dû rentrer dans l'ordre ce mardi, le rebond technique étant étayé par l'assouplissement monétaire orchestré par la Banque Populaire de Chine annoncé en fin de matinée.
Mais tout s'est détraqué au cours de la dernière heure et le catalyseur n'est pas facile à mettre en évidence...

Le discours 'rationnalisant' faisant état des doutes des investisseurs sur la croissance chinoise et le rythme de l'activité mondiale sonne creux: la panique pour des motifs conjoncturels avait eu lieu la vielle et aucun élément négatif n'est venu noircir le tableau ce mardi.

Et ce ne sont pas les chiffres américains du jour -globalement équilibrés- qui ont pu semer le trouble. D'ailleurs, Wall Street n'a marqué ni euphorie ni contrariété lors de leur parution... et la correction s'est enclenchée sans crier gare plus de cinq heures après la parution de la dernière statistique.

L'indice PMI 'Markit' des services aux Etats-Unis -sorti à 15h45- a reculé de 0,5 point en août (de 55,7 à 55,2). L'aspect le plus inquiétant demeure la baisse de la composante 'nouveaux contrats' avec un décrochage de 57,4 à 54,8, au plus bas niveau depuis janvier.

Mais ce chiffre décevant était compensé par une hausse de +5,4% des ventes de maisons neuves (prix médian en hausse de +2% sur 12 mois) et d'un indice de confiance des consommateurs qui affiche une embellie inattendue à 101,5.

Un peu plus tôt l'indice Case-Shiller du prix des maisons aux Etats-Unis ressortait en progression de +0,9% sur les dix premières agglomérations et de 1% sur les vingt premières, après une hausse de 1,1% dans les deux cas entre avril et mai. Les prix s'envolent à Denver (+10,2%) et San Francisco (+9,5%) mais stagnent à Washington (+1,6%) et Chicago (+1,4%).

Alors que les indices américains replongeaient en fin de séance, le pétrole a tenu sa ligne haussière et préservé ses gains (+2,5%) jusqu'à la clôture, à 39,2 dollars sur le NYMEX.

Au sein des parapétrolières, Baker Hugues a repris +4,3%, Diamond Offshore +1,9%, Range Resource +1,8%... mais Freeport Mc Moran a dévissé de -5%, Marathon de -4,5%, CMS de -4,2%, Apache et Devon de -3,6%, et Chevron a chuté de -2,9%.
Hors catégorie, Chesapeake a été fracassé par un repli de -9% qui a succédé à une glissade de -16% en quatre séances.

Le Nasdaq a mieux résisté que le 'S&P' grâce à Netflix qui a repris +4,8%, NXP +2%, Yahoo +1,4%, eBay +1,2%, et Facebook +1,1%.
Mais il y également eu de nouveaux dégagements sur Microsoft -2,9%, Baidu -2,8%, Netapp et Qualcomm -2,5%.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...