Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Rebond 'feu de paille', craintes sur l'italie

Wall street : Rebond 'feu de paille', craintes sur l'italie

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le renversement de situation survenu ce lundi est assez spectaculaire sur l'ensemble des indices boursiers occidentaux et Wall Stret n'y a pas échappé: attendu en hausse de +240Pts (pratiquement +2%) lors de 1ers échanges sur les plateformes électroniques lundi matin, le Dow Jones a rouvert sur un modeste +0,5% avant de repasser rapidement dans le rouge. L'indice industriel a finalement lâché -145Pts à 12.410Pts, avec 3 titres sur 30 dans le vert. La réaction euphorique (et épidermique ?) des marchés a peut-être été amplifiée par des achats automatisés sur des franchissements de seuils orchestrés de façon délibérée par les spécialistes du trading algorithmique. Résultat, une envolée 'feu de paille' qui a duré 90 minutes en Europe avant que les gérants -en chair et en os- reprennent la main. Ce sont des acteurs du marché qui s'appuient d'abord sur leur sens critique plutôt que sur des programes de trading: ils ont vite repéré les failles et les incertitudes induitezs par la promesse de renflouement des banques espagnoles. Les économistes soulignent que cela ne résout pas le manque de compétitivité du pays mais aggrave le creusement des déficits ibériques (qui passeraient de 84 à 93% du PIB).

Pour ne rien arranger, l'Italie inquiète à son tour les marchés: avec une contraction de 0,8% de son PIB au 1er trimestre, les recettes fiscales sont en baisse et la dette devient potentiellement hors de contrôle. Le réultat, ce fut une nette tension des taux longs en Espagne (proche de 6,5%) et en Italie (ils repassent au-dessus de la barre des 6%)... et une rechute de l'Euro (-0,8%) vers 1,2480$. En fin de journée, le baril de WTI a dévissé de -3% à 81,5$ et retrace ainsi ses plus bas niveaux d'octobre 2011... après avoir grimpé jusque vers 86,5$ avant l'ouverture officielle du NYMEX.

Le 'S&P' (-1,25%) clôture lui aussi aux antipodes des anticipations: l'indice a subi l'impact de la chute des spécialistes de l'acier (US Steel -6,5%, Alcoa -3%), des constructeurs de maisons individuelles (Pulte Group -6,4%, Beazer Homes -5,7%, Lennar -4,5%) et des valeurs bancaires avec Citigroup -4,65%, Bank of America -3,5%, JP Morgan -2,55%, Morgan Stanley -2,5%, l'assureur Centene a plongé de -22,2% avec la contraction des remboursements de dépenses de santé.

Le Nasdaq Composite a chuté de -1,7% (-50Pts) dans le sillage de Garmin -8,5%, JDS -5,5%, Joy Global -4,9%, Electronics Arts -4,8%, RIM -4,8%, Netflix -4%, Flextronics -3,9%, Micron -3%, Microsoft -2,5%, Tahoo -2,3%, Dell -2,15% et Apple -1,5%.

Très peu de rescapés (à peine une dizaine au sein du Nasdaq-100) et des écarts modestes: Nvidia, en tête du classement, n'a repris que +1,3%, Perrigo +0,7%, Expedia +0,4%. Graphiquement, cette séance de lundi fragilise grandement le mouvement haussier de la semaine passée et introduit même un biais court terme très négatif.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...