Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Plus les 'stats' sont mauvaises, plus ça monte

Wall Street : Plus les 'stats' sont mauvaises, plus ça monte

tradingsat

(CercleFinance.com) - Une avalanche de mauvaises statistiques (pas un seul chiffre positif n'a été publié ce lundi... pas un seul) a été saluée à Wall Street par une avalanche de nouveaux records absolus : 14.447Pts sur le Dow Jones, 942,5Pts sur le Russel-2000 (à la dernière seconde), 6.151Pts sur le 'Dow Transport'.
De nouveaux 'plus hauts annuels' ont été inscrit sur le 'S&P' (+0,21% à 1.556) et le Nasdaq (+0,25% à 3.250Pts).

Il a bien failli ne pas en être ainsi puisque les gains avaient fondu à 20 minutes de la clôture... mais pas question de passer à côté d'une 7ème séance de hausse consécutive et tous les indices US ont été arrachés à la hausse au cours du dernier quart d'heure.

Voilà la manifestation d'une volonté inflexible (de la FED ?) de faire grimper les actions et de reléguer la conjoncture et les perspectives économiques au simple rang d'accessoire: l'annonce d'une tempête frappant les côtes de Tasmanie aurait autant d'impact sur Wall Street que les mauvaises statistiques publiées aujourd'hui.

Par ordre chronologique, le rythme de progression de la production industrielle chinoise est ressortie en baisse, d'après les chiffres publiés par Pékin week-end.

En effet, la production industrielle s'est accrue de seulement 9,9% contre un consensus qui tablait sur 10,6% (plus faible score depuis 2009).
Au Japon, les commandes de machines ont plongé de -13% en janvier, malgré le recul du Yen (contre -2% anticipé).
Les ventes de voitures ont chuté de -26% en Inde au mois de février (un plongeon sans précédent depuis 5 ans) et l'inflation continue de grimper au Brésil.

En Europe, les chiffres ne sont pas plus brillants avec une aggravation de la contraction du PIB italien fin 2012 (-0,9%), soit -2,8% en rythme annuel à l'issue d'un 6e trimestre consécutif de repli.

Wall Street tient cependant comme un 'fait' incontestable l'amélioration de la conjoncture aux Etats Unis et ne voit pas comment le ralentissement chinois, l'effondrement du Yen et la récession en Europe pouraient empêcher les entreprises américaines de gagner plus d'argent en 2013.

Ce qui est assez étourdissant, c'est de voir 90% des gérants et commentateurs adhérer au sentiment de la complète invulnérabilité de Wall Street.
Un des arguments les plus souvent entendus à la clôture est: 'on ne voit pas ce qui pourrait mal se passer avec des entreprises qui gagnent autant d'argent et une FED qui maintiendra les taux à zéro au minimum jusqu'à fin 2014'.
Autrement dit: il est impossible d'investir ailleurs qu'en bourse et il est impossible de perdre de l'argent d'ici 12 à 18 mois.

Wall Street a été soutenu par les valeurs financières avec Citigroup +2%, AMEX +1,2%, Wells Fargo +1,7% puis également par Apple +1,4%, Seagate +2,6%, Micron et Dell +1,5%.

Parmi les quelques replis du jour, Akamai -4,4%, Yahoo -1,3%, Amazon -1,1%, Nvidia -1%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...