Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Plombé par la hausse du dollar après échec grec

Wall street : Plombé par la hausse du dollar après échec grec

tradingsat

(CercleFinance.com) - Tout comme lundi, les bonnes dispositions affichées à la mi-séance n'ont pas tenu la distance : Wall Street a succombé aux vents contraires venus d'Europe alors que l'actualité conjoncturelle US s'avère plutôt porteuse, tant du point de vue de l'activité manufacturière qu'immobilière.

La volatilité 'intraday' s'est avérée plus intense qu'au cours des séances précédentes avec par exemple un écart de 40Pts sur le Nasdaq et de 150Pts sur le Dow Jones (qui a culminé vers 12.760Pts avant d'en terminer pratiquement au plus bas à 12.630Pts). L'indice du stress a grimpé jusque vers 22,7 en séance, inscrivant son plus haut niveau depuis le début de l'année 2012, bien loin du plancher des 13,66 de la mi-mars. Le VIX se retrouve à la croisée des chemins: soit le sentiment d'insécurité retombe et l'indice retombe sous les 20, soit le cap des 23 est franchi et plus rien ne devrait l'arrêter avant la zone des 30.

Il y aurait vraiment de quoi redouter ce second scénario si le mouvement de repli ne semblait un peu en 'bout de course'... mais la franche cassure du support des 1.343Pts par le 'S&P' (-0,57% à 1.330) induit également un risque de rechute immédiate vers 1.285Pts.

Ce serait un signal très négatif pour Wall Street et la Maison Blanche à tout juste 6 mois des élections présidentielles: le moment est peut être venu pour la FED -mais également la BCE- d'envoyer un message encourageant aux marchés.

Les banques centrales n'ont jamais manqué de le faire lorsque la situation menaçait de déraper, ce qui est de nouveau le cas avec un Dollar qui se renforce brusquement face à un Euro qui suscite beaucoup d'interrogations et qui décroche vers 1,2730 ce soir contre 1,2860 ce mardi matin.

Le billet vert profite de la récession en Europe mais également d'une série de bons chiffres parus aux USA: 'indice manufacturier de la Réserve fédérale de New York a fortement progressé (+10,5Pts) au mois de mai pour s'établir à 17,1, un niveau très au-dessus des attentes.

L'indice du moral des constructeurs de maisons individuelles a également fait un bond inattendu de 5Pts (de 24 vers 29) en avril alors que le consensus tablait sur une stablité. Enfin, les dépenses de logement progressent de +0,5% (mais celles de mars sont révisées à la baisse).

Ces bonnes statistiques n'ont soutenu les cours que jusque vers 13H à New York: la hausse du billet vert a ensuite plombé le marché durant les 3 dernières heures de la séance. Parmis les principaux replis, on notait JC Penney (-12% en échanges d'après séance) et Avon (-9,7% après l'abandon d'une proposition d'OPA)... et sur le front indiciel, ce sont les parapétrolières qui ont subi les plus lourds dégagements avec Consolidated Energy (-6,2%), Chesapeake -5,6%, Newfield (-5,1%), SW Energy (-4,8%), Cabot Oil (-3,5%).

Le Nasdaq a été impacté par Fossil (-7%), RIM (-5,9%), Express Scripts (-3,5%), Micron (-3,1%).

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...