Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Plombé par croissance en panne, qe2 sans effet

Wall street : Plombé par croissance en panne, qe2 sans effet

tradingsat

(CercleFinance.com) - - Wall Street a terminé la semaine sur un 5 sur 5 à la baisse: les indices US qui s'étaient raffermis après l'intervention télévisée de Barack Obama vers 16H20/16H30 terminent collectivement 'dans le rouge' avec un Dow Jones en repli de -0,8%, un 'S&P' qui s'enfonce sous les 1.300Pts (-0,64% à 1.292) tandis que le Nasdaq s'effrite de -0,35% (à 2.758Pts) après avoir perdu 1,5% à l'entame de la séance (le repli hebdo s'établit à -2,75%).

Le climat économique Outre-Atlantique semble devenu aussi mauvais que le climat politique: la croissance tout comme les pourparler sur la dette sont en panne ! La nervosité et l'inquiétude grandissent comme le démontre l'envolée de l'indice VIX, le baromètre du stress qui termine la semaine au-delà des 25,5, soit +36% en 5 séances.

Les chiffres du PIB américain (+1,3% seulement au T2) ont douché les espoirs de rebond qui avaient survécu en dépit des anticipations de dégradation de la notation des Etats Unis d'ici la rentrée. Mais le plus étonnant c'est cette révision à la baisse de la croissance au 1er trimestre: après 3 modestes 'ajustements' en avril et en mai, la hausse du PIB est carrément divisée par plus de 4, de +1,8% à +0,4%, ce qui apparaît surréaliste. Des chiffres révisés qui trahissent une croissance quasiment nulle depuis le 1er janvier... alors que le 'QE-2' de la FED était sensé produire le maximum de ses effets bénéfiques sur l'économie américaine.

Sans les dépenses fédérales, les USA seraient en récession depuis déjà 2 trimestres alors que l'inflation reste supérieure à 3% (3,1% contre 3,9% au 1er trimestre): autrement dit, le 'QE-2' de la FED n'a vraiment relancé que... la hausse des prix.

Comme pour confirmer la morosité conjoncturelle, l'indice d'activité PMI de Chicago s'est inscrit en retrait à 58,8 sur le mois qui s'achève, contre 61,1 le mois précédent, et l'indice de confiance du consommateur américain 'UMich', n'a été révisé que très légèrement à 63,7 pour le mois de juillet.

En ce qui concerne le psychodrame des 'négociations' entre la Maison Blanche et le Congrès, les marchés ont mal vécu le report du vote par les représentants républicains d'un projet de compromis: il a été torpillé de l'intérieur par une coalition d'ultraconservateurs et de leurs alliés du 'Tea Party'). Barack Obama appelle de nouveau les membres du Congrès à mettre de côté les idéologies partisanes avant la date fatidique du 2 août pour trouver un accord dès ce week-end... mais chacun a bien conscience qu'il ne permettra que d'échapper temporairement au défaut de paiement, sans résoudre le problème de fond qui est celui de l'endettement.

Sur le front des actions les plus travaillées ce vendredi, certains replis ont pesé lourd, comme ceux de KLA (-4,5%), LAM Research (-4,1%), BMC et Yahoo (-3%), Seagate (-2,6%), Symantec (-2,2%), Dell (-2%), EBay (-1,8%), Fiserv (-1,7%).

Quelques bonnes surprises cependant du côté des trimestriels avec Expedia +9,3%, Vodaphone +4,6%, Illumina +3,7%, Amgen +2,4%, Garmin +1,7%.

Affecté par les preuves de plus en plus nombreuses d'un ralentissement économique, le pétrole a chuté de -1,65% sous 96$ (à 95,8$) tandis que la peur de voir le Dollar rechuter sous les 1,45E a propulsé l'Or vers un nouveau record de 1.631$/Oz.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...