Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Pire séance des '3 sorcières' depuis l'été 2010

Wall Street : Pire séance des '3 sorcières' depuis l'été 2010

tradingsat

(CercleFinance.com) - Ce fut une des plus mauvaises, sinon la plus mauvaise séance des '3 sorcières' depuis la crise de l'Euro à l'été 2010.

Wall Street n'a plus clôturé une échéance mensuelle sur un repli de -1,5% depuis le 16 juillet 2010: le S&P 500 a limité la casse à -1,15% mais l'indice Dow Jones a chuté de -1,55% et le Nasdaq Composite de -1,52% (à 4.932Pts).

Sur la semaine écoulée, le Dow et le Nasdaq abandonnent conjointement -1,3%, le S&P -1%.

Le marché de taux a symétriquement progressé au cours des 4 dernières séances de la semaine pour en terminer avec un rendement de 1,86% (et 1,845% au plus bas vendredi).

Le Dow Jones a été tiré à la baisse par American Express qui a perdu -4,4% après avoir publié un chiffre d'affaires en baisse (AMEX incrimine le dollar fort) puis Honeywell qui a perdu -2,1% (pour cause également de change défavorables).

Du coté des statistiques, les prix à la consommation aux Etats-Unis ont augmenté de 0,2% en mars. Les économistes attendaient en moyenne une petite accélération à 0,3% après une hausse de 0,2% au mois de février: le rythme annuel reste cependant sur une trajectoire de +1,7 à +1,8% qui reste proche de l'objectif de la FED.

Mais les craintes de hausse de taux prématurées (juin ou fin juillet) sont tempérées par les mauvais chiffres concernant l'activité industrielle et immobilière publiés jeudi.

L'indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan a crû de 2,9 points en séquentiel à 95,9 points ce mois-ci. Les économistes étaient moins confiants, tablant sur une progression autour de 94 points.

L'indice des indicateurs avancés, censé préfigurer l'évolution de l'activité économique aux Etats-Unis, a poursuivi sa progression au mois de mars en dépit notamment d'un ralentissement de l'immobilier. L'indice précurseur a progressé de 0,2% le mois dernier, à 121,4, alors que les économistes tablaient sur une progression plus marquée de 0,3%.

Enfin, l'une des préoccupations exprimées le plus souvent vendredi -en marge du G20- concernait la Grèce qui se retrouve à court de liquidités disponibles: il lui faut d'urgence trouver 2MdsE pour verser les traitements des fonctionnaires et les retraites fin avril et les retraites à la fin du mois, puis trouver 1MdE supplémentaire pour rembourser plusieurs tranches de prêt au Fonds monétaire international, et notamment une grosse échéance de 950MnsE à verser le 12 mai.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...