Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Perd pied en fin de séance, amazon bondit à 22h

Wall street : Perd pied en fin de séance, amazon bondit à 22h

tradingsat

(CercleFinance.com) - La crainte d'un défaut de paiement américain -suite au bras de fer entre Barack Obama et ses opposants républicaine- continue d'entretenir une certaine nervosité et de geler les initiatives (surtout de la part des acheteurs) à l'approche de la date butoir du 2 août.

Cette journée de mardi semblait bien partie pour se solder par un nouvel échec des négociations sur le plafond de la dette.

Wall Street a soudain perdu du terrain au cours des 90 dernières minutes alors que l'après-midi s'annonçait bien, le 'S&P' repassant dans le vert et le Nasdaq affichait jusqu'à +0,35% de gain.

Mais les dégagements de précaution l'emportaient en fin de journée avec un Dow jones en repli de -0,73% (General Electric chutant de -2,2%) et un 'S&P' qui recule de -0,4% et en termine pratiquement au plus bas du jour.

Le Nasdaq a lâché prise au cours du dernier quart d'heure après avoir passé l'essentiel de la séance dans le vert: il s'effrite de -0,1% malgré la hausse d'Apple qui franchit le cap des 400$ (+1,25% à 403$) et l'envolée de Baidu (+5%) et celui attendu sur Broadcom (+9,4%) après publication de ses bons trimestriels lundi soir.

Les replis étaient les plus nombreux avec Netflix -5,2%, Illumina -3,5%, Sears -3,3%, Nvidia -2,3%, Joy Global -2,2%, Expeditors -1,7%. Le Nasdaq aurait pu terminer positif avec l'envol de +6% d'Amazon ou Dreamworks en transactions hors séance, grâce à des profits supérieurs de 20% aux estimations. Amazon voit son bénéfice par action reculer mais il s'élève à 0,41$ contre 0,35 anticipé... et le groupe anticipe une hausse de 15 à 20% de son chiffre d'affaires au 3ème trimestre 2011.

Les chiffres contrastés publiés en cours d'après-midi aux Etats Unis n'ont pas contribué à renforcer les convictions des uns ou des autres.

Les investisseurs ont peu réagi à la parution d'un bon indice de confiance du consommateur américain: le baromètre du Conference Board est ressorti à 59,5 en juillet, contre 57,6 en juin, alors que les économistes l'attendaient plutôt en baisse autour de 56.

En revanche, les ventes de logements neufs aux États-Unis ont diminué de 1% à 312.000 unités en rythme annualisé en juin 2011, alors que les analystes anticipaient une hausse à un peu plus de 320.000 unités. Les prix des logements ont progressé de +1% en mai, ce qui est conforme à la cyclicité saisonnière et ne traduit pas de véritable accélération.

Le Dollar reste sous pression ce soir face à l'Euro qui grimpe de +0,9%, au contact de la résistance majeure des 1,4500/1,4520$.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...