Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Pause technique avant publication pib us du t4

Wall street : Pause technique avant publication pib us du t4

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street enregistre une petite consolidation dans des volumes ni plus ni moins étoffés que lors des 3 séances précédentes. Les 3 indices US ont fini dans le rouge mais le Dow Jones n'est devenu négatif qu'à 2 heures de la clôture et il ne cède au final qu'une vingtaine de points alors qu'il vient d'en reprendre 1.000 en ligne droite depuis la mi-décembre. Il a de surcroit égalé ses records annuels du printemps 2011 en se hissant vers 12.840Pts. Le Nasdaq cède -0,46% et le 'S&P' -0,57%: ces deux indices avaient inscrit la veille une 13ème séance de hausse sur une série de 16 depuis le 1er janvier, et sur les 3 séances de consolidation observées en 2012, pas une seule ne vit le repli dépasser les 0,5% (celui de ce jeudi reste donc 'dans la norme'). Les opérateurs pensaient cependant qu'il serait possible d'inscrire une 14ème hausse puisque les places européennes se sont envolées de +1,7% en moyenne ce jeudi.

La tendance haussière reste solide affirment de nombreux analystes: la décrue du VIX jusqu'au contact des 18 (seuil historiquement bas) démontrerait que les marchés affichent un très haut degré de confiance.

Celle-ci est en grande partie entretenue par la FED qui promet toujours plus d'argent gratuit jusqu'en 2014, sans oublier l'anticipation d'un 'QE3' que prônent plusieurs adjoints de Ben Bernanke (dont certains devraient devenir 'membres votants' lors des FOMC en 2012).

Mais quelle serait la justification d'un nouveau 'QE' ? L'activité repart nous assurent ceux qui se fient aux statistiques (truquées ou fortement biaisées) du chômage et à une embellie dans le secteur immobilier (qui doit beaucoup aux conditions climatiques exceptionnellement clémentes).

Les marchés sont au plus haut depuis 9 mois (et même depuis mai 2008 en ce qui concerne le Dow Jones): ont-ils besoin d'un coup de pouce monétaire ? Si la FED juge que le maintien de taux zéro est indisensable durant encore près de 3 ans, c'est peut être qu'il y a un problème.

Jamais une 'reprise' ne s'est accompagnée de taux d'intérêts durablement négatifs durant une période aussi longue (si l'inflaton rests effectivement proche des 2% visés par la FED).

En ce qui concerne la chute du Dollar de -2% depuis lundi (sous 1,3150E) et l'envolée de +5% de l'or dans l'intervalle (il testait 1.730$ ce jeudi), peut être cela signifie t'il que beaucoup d'opérateurs craignent de voir l'inflation dépasser de beaucoup l'objectif de la FED... ce qui risque de mettre la Chine en grande difficulté et de torpiller la consommation aux USA. Les salaires stagnent depuis 4 ans aux Etats Unis et ne donnent aucun signe de progression (sauf pour des profils très pointus et des managers de haut vol).

En ce qui concerne les statistiques du jour, Wall Street aurait bien voulu ne considérer que la hausse de +3% des commandes de biens durables en décembre (le consensus attendait +2,4% dans le sillage du secteur aéronautique).

Le petit pullback qui se dessine résulte d'une déception concernant les ventes de logements neufs qui ont reculé en septembre (-2,2%) après 6 hausses consécutives (mais décembre n'est pas un mois très significatif).

Déception aussi avec les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage qui sont ressorties en hausse (+22.000 à 377.000) mais les analystes estiment que l'impact de cet indicateur sur l'orientation des marchés a été faible (rien de très impressionnant après un spectaculaire -50.000 resté inexpliqué la semaine dernière).

Mais le point d'orgue de cette semane retentira demain avec le chiffre du PIB au 4ème trimestre 2012: si la croissance dépassait les 3%, cela pourrait remettre en cause les espoirs de nouveaux stimuli monétaires, s'il était très inférieur aux prévisions, cela signifierait que les attentes de bénéfices en 2012 sont trop élevées... +2,5% serait parfait!

Peu après la clôture, les opérateurs ont sanctionné les résultats de Juniper Networks (le titre perdait -7% vers 22H30). E-Trade (-14,6%) et Sandisk (-1,3%) ont également subi les foudres du marché pour cause de profits et de prévisions décevantes pour 2012. Symétriquement, Wall Stret s'était enflammé pour les trimestriels de Netflix (moins mauvais que prévus) qui a bondi de +21% et JC penney (+19%).

Motorola restait stable en 'after hour' après la publication d'une perte de 80Mns$ (ou 27 Cents par titre) et d'un chiffre d'affaire inchangé de 3,Mds$. Stabucks qui a annoncé un bénfice de 50 Cent strictement conforme aux attentes reculait de -1,% vers 22H15. Les vedettes du jour s'appelaient First Solar (+6%), Amazon (+3%) et Caterpillar (+2,1%) dont les profits sont tirés par les émergents.

Côté replis, les principaux dégagements ont affecté les bancaires et les parapétrolières (-4% en moyenne) et au sein du Nasdaq des titres comme Citrix -3,9%, Micron -3,8%, Paccar -2,1%, Qualcomm -2%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...