Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : On reparle d'assouplissement quantitatif

Wall street : On reparle d'assouplissement quantitatif

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street s'est orientée à la hausse mardi matin, espérant toujours un signe de soutien à la croissance demain de la part de la Fed.

A l'approche de la mi-journée, le Dow Jones progresse de 0,9% à 12.858,4 points, tandis que le Nasdaq Composite s'adjuge encore 1,1% à 2927,3 points.

Les investisseurs tablent sur l'annonce de mesures de soutien à l'économie à l'issue du Conseil de politique monétaire de la Fed, qui a débuté ce matin à Washington pour une réunion de deux jours.

'Sur le marché, on recommence à parler d'assouplissement quantitatif ('QE')', constate un trader.

'La logique est la suivante: les indicateurs économiques se sont détériorés récemment et la crise de la zone euro semble entrer dans une phase encore plus dangereuse. Les banques centrales se doivent d'entrer en jeu', ajoute le professionnel.

Pourtant, les membres de la Fed ne se sont pas prononcés explicitement en faveur de nouvelles mesures à l'occasion de leurs dernières sorties.

'Lors de son audition devant le Congrès au début du mois, Ben Bernanke a fait comprendre que la Réserve fédérale était arrivée à bout des moyens dont elle disposait dans la conduite de sa politique monétaire', rappelle le trader.

'Mais si le communiqué de demain n'annonce pas les mesures de soutien attendus par le marché, la désillusion sera rude', conclut-il.

Les investisseurs ont pris connaissance avant l'ouverture des chiffres de la construction résidentielle qui ressortent contrastés, avec un net repli des mises en chantier (-4,7%) mais une forte hausse des demandes de permis de construire (+7,9%), ce qui n'atteste pas d'une reprise du secteur immobilier.

Parmi les valeurs, Microsoft bondit de presque 4% après la présentation hier à Los Angeles de 'Surface', sa tablette informatique destinée à concurrencer l'iPad.

Oracle prend 3,2% après avoir dévoilé, avec trois jours d'avance sur son calendrier, des résultats meilleurs que prévu pour son dernier trimestre 2011-2012, grâce à la vigueur de ses ventes de nouvelles licences.

FedEx gagne 3,2% après avoir fait état d'un bénéfice en baisse pour son quatrième trimestre, sous le coup d'une charge pour dépréciation sur sa flotte d'avions.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...