Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Nouveaux records pour le Dow Jones et le S&P 500 à Wall Street

Wall Street : Nouveaux records pour le Dow Jones et le S&P 500 à Wall Street

Wall Street : Nouveaux records pour le Dow Jones et le S&P 500 à Wall StreetWall Street : Nouveaux records pour le Dow Jones et le S&P 500 à Wall Street

par Noel Randewich

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en légère hausse lundi, le Dow Jones et le S&P 500 inscrivant tous deux de nouveaux records, après que des données macro-économiques moins bonnes que prévu ont conduit les investisseurs à penser que la Réserve fédérale prendra son temps avant de relever ses taux d'intérêt.

La tendance a également été portée par la hausse de 1,10% à 130,19 dollars du titre Apple, plus gros volume de la cote, dans la foulée de la publication d'une lettre ouverte de Carl Icahn dans laquelle l'investisseur juge le groupe à la pomme "spectaculairement sous-évalué".

L'indice Dow Jones a gagné 0,14%, soit 26,32 points, à 18.298,88, nouveau plus haut historique après avoir établi en nouveau record en séance de 18.325,54 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 6,47 points, soit 0,30%, à 2.129,20, inscrivant un troisième record de clôture de suite et un nouveau plus haut historique en séance de 2.131,78 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 30,15 points (+0,6%) à 5.078,44.

Le moral des promoteurs immobiliers s'est légèrement détérioré en mai aux Etats-Unis, de manière inattendue, même s'ils restent une majorité à juger les conditions de marché favorables, a annoncé dans la journée l'Association nationale des constructeurs de logements (National Association of Home Builders, NAHB).

Cette nouvelle statistique en demi-teinte fait dire aux investisseurs que l'économie américaine ne se reprend pas assez vigoureusement pour que la Fed puisse envisager un relèvement de ses taux d'intérêt d'ici septembre, ce qui est à ce stade le calendrier retenu par les intervenants de marché.

DES OPÉRATIONS DE FUSION & ACQUISITION

La politique ultra-accommodante menée par la Fed depuis la crise financière -- avec notamment des taux d'intérêt maintenus à un niveau juste au-dessus de zéro depuis décembre 2008 et trois programmes d'assouplissement quantitatif -- est largement à l'origine de l'élan haussier que connaît Wall Street depuis quelques années.

Depuis la fin 2011, le S&P affiche une progression de quelque 69%.

"A ce stade, à la manière dont évoluent les choses (...) une hausse de la Fed en septembre va paraître de moins en moins vraisemblable. Ce sera plutôt en toute fin d'année, voire au début de 2016", a estimé John Burke, président de Burke Financial Strategies.

Wall Street a également été portée par une série d'annonces et d'informations relatives à des opérations de fusion & acquisition.

Dans le secteur technologique, le titre Altera a bondi de 5,65% à 46,93 dollars, plus forte hausse du S&P 500, après un article du New York Post disant que le fabricant de semi-conducteurs avait repris les discussions avec Intel, en vue d'être racheté par son concurrent plus grand. L'action Intel a gagné 1,24% à 33,40 dollars.

En revanche, dans la pharmacie, le titre Endo International a cédé 5,37% à 80,77 dollars, plus forte baisse du S&P 500, à la suite de l'annonce par le laboratoire du rachat du fabricant de médicaments génériques Par Pharmaceutical Holdings.

L'action Whirlpool a fini sur une hausse de 0,47% à 188,71 dollars après que le numéro un mondial de l'électro-ménager a annoncé un accord portant sur le rachat d'American Dryer Corporation.

La chaîne de magasins d'habillement Ascena Retail Group a de son côté annoncé le rachat du créateur de vêtements pour femmes Ann pour environ 2,15 milliards de dollars en actions et en numéraire. Le titre Ascena a cédé 0,99% à 14,07 dollars mais l'action Ann a bondi de 19,87% à 46,40 dollars.

L'action Alibaba a pour sa part cédé 1,53% à 87,11 dollars. Le géant chinois du commerce en ligne est la cible de poursuites aux Etats-Unis de plusieurs marques du groupe de luxe français Kering, qui l'accusent de proposer à la vente des contrefaçons.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...