Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Nouveaux records, mais influx contradictoires

Wall Street : Nouveaux records, mais influx contradictoires

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a fini inchangé, affichant des scores étriqués, un reflet assez fidèle du profil de la séance... sauf qu'il s'est produit un petit accès de volatilité haussière en début d'après-midi qui a été intégralement effacé à une heure de la clôture (avec l'inscription d'un plancher 'intraday' pour les trois principaux indices américains à 21h00).

Le Dow Jones (+0,06% à 18.312) a inscrit vers 19h45 puis 20h20 un nouveau record historique absolu à 18.351, le 'S&P' s'est hissé jusque vers 2.133 (nouveau plus haut absolu) avant de terminer à 2.128 (soit -0,06%) et le Nasdaq n'a pu faire mieux que 5.087 dès l'ouverture, avant de finir sur un repli de -0,17%, un score comparable à celui du Russel-2000 (-0,15%).

Les très bons chiffres de l'immobilier n'ont pas soutenu Wall Street qui a été impacté négativement par la flambée du dollar (+1,5% à 1,113/euro) puis par la nette dégradation du marché obligataire avec des T-Bonds dont le rendement s'est retendu de +10 points de base en quelques heures, à 2,29% en clôture (soit +5 points par rapport à lundi).

La tension des taux est compréhensible: les chiffres du jour concernant le secteur immobilier ont carrément été spectaculaires : les mises en chantier ont bondi de 20,2% le mois dernier (plus forte hausse depuis 1991 !) pour s'établir à 1.135.000 unités (équivalent au niveau de fin 2007), alors que les analystes les attendaient en moyenne à 'seulement' 1.019.000.

Les permis de construire ont crû de +10,1% à 1.143.000 (après +5,5% en mars), une progression qui a également déjoué les pronostics les plus optimistes.

Yahoo a plongé de -7,6% à l'issue d'une séance marquée par un décrochage (un 'flash krach') de -10% au cours du dernier quart d'heure, probablement d'origine algorithmique.

L'autre grand perdant du jour a été Walmart (-4,4%) : les ventes du leader mondial de la distribution n'ont augmenté que de +1,1% aux Etats-Unis, déjouant un consensus de +1,5%, et le bénéfice s'est contracté à 3,34 milliards de dollars contre 3,59 milliards au premier trimestre 2014. Enfin, le chiffre d'affaires global a reculé à 114,83 milliards contre 114,96 milliards à fin avril 2014.

Les parapétrolières ont souffert de la brusque rechute du baril de -3,6% vers 57,3 dollars sur le NYMEX: Peabody a plongé de -4,3%, Halliburton a perdu -3,5%, QEP et Apache -2,6%, Nal Oilwell et Range Resource -2,4%, Devon Energy et Anadarko -2,2%.
Les autres replis du jour - peu spectaculaires au sein du Nasdaq100 - ont affecté Seagate -3,1%, Micron -1,7% et Qualcomm -1,1%.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...