Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Nouveau vent de panique

Wall street : Nouveau vent de panique

tradingsat

(CercleFinance.com) - Une série d'indicateurs économiques particulièrement noire et une angoisse accrue au sujet de la zone euro se sont conjuguées pour semer un nouveau vent de panique à Wall Street.

Ainsi, le Dow Jones a chuté de 3,7% à 10.990,6 points, tandis que le S&P500 a abandonné 4,5% à 1.140,6 points et que le Nasdaq Composite a perdu 5,3% à 2.380,4 points.

Le 'sell-off' a trouvé en grande partie son origine dans des statistiques calamiteuses, avec à la fois une remontée de l'inflation, une hausse des inscriptions au chômage, un nouveau fléchissement du marché immobilier et une progression très modérée des indicateurs avancés.

Mais l'indicateur le plus décevant est resté très certainement l'indice 'Philly Fed', établi à -30,7 ce mois-ci, soit son plus bas niveau depuis mars 2009, ce qui a témoigné d'une forte contraction de l'activité industrielle dans la région de Philadelphie.

Dans de telles conditions, comment ne pas donner raison à Morgan Stanley, qui prévenait ce matin que les États-Unis risquaient s'approcher dangereusement d'un retour en récession au cours des 6-12 prochains mois?

L'alerte a aussi été sonnée au vu des difficultés persistantes rencontrées par le secteur financier européen. Un analyste s'est alarmé de l'utilisation par une banque de la zone euro d'une facilité en dollars de la BCE à hauteur de 500 millions de dollars.

'Cela valide les informations faisant état de sorties de capitaux de la part des gestionnaires américains en dehors des banques européennes', indiquait le spécialiste.

'Le Wall Street Journal a indiqué que les régulateurs ont mis sous surveillance sur les activités américaines de banques européennes, s'inquiétant de possibles problèmes de financement', notait de son côté Scott Marcouiller, de Wells Fargo Investors.

Il n'y a donc rien d'étonnant à retrouver Bank of America (-6% à sept dollars) parmi les plus fortes baisses de l'indice Dow, tandis que JPMorgan Chase a perdu 3,8% à 35,2 dollars.

Avec des pertes de 6,1% à 29,5 dollars, la lanterne rouge revient néanmoins à HP avant la parution, la veille au soir, de résultats trimestriels.

Sears Holdings a décroché de 8,2% à 55,2 dollars, ayant creusé sa perte au deuxième trimestre 2010-11 à 146 millions de dollars, contre 39 millions un an auparavant.

Seul actif à véritablement sauver les meubles en dehors des bons du Trésor, dont le rendement à 10 ans est tombé à 2,08%, l'or a établi de nouveaux plus hauts historiques ce jeudi, au-delà de 1.840 dollars l'once.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...