Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Nouveau record du 'Dow' grâce aux rumeurs FED

Wall Street : Nouveau record du 'Dow' grâce aux rumeurs FED

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le Dow Jones vient d'établir un nouveau record historique absolu intraday à 17.167Pts contre 17.151 le 17 juillet et 17.161Pts le 4 septembre.
Tout s'est joué comme d'habitude au cours des 5 dernières minutes, le challenge restait l'inscription d'un nouveau zénith de clôture, au-delà des 17.138,2E du 16 juillet et des 17.137,4E du 5 septembre... et bien, pas de coup de pouce des 'algos' et le Dow échoue pour 6 petits points à 17.132Pts (soit +0,59% alors qu'il aurait fallu +0,63%).

Le 'S&P' grimpe de +0,75% à 1.999 (après avoir affiché +0,85% à 2.002Pts), le Nasdaq progresse d'autant à 4.553Pts.

Tout s'est joué entre 17H20 et 18H20 avec une spectaculaire accélération à la hausse du Dow Jones de +100Pts: aucune information géopolitique, aucune actualité économique -même mineure- n'explique cette soudaine bouffée d'euphorie au cours de cet intervalle (les indices US étaient majoritairement dans le rouge vers 17H15).

Les opérateurs évoquent des 'rumeurs' d'injection de liquidités par la banque centrale chinoise (après les mauvais chiffres du weekend) mais également les spéculations selon lesquelles la FED maintiendrait dans son communiqué final l'expression magique 'sur une période très étendue'.

Et c'est tout ce qui importe au marché: que la FED prolonge l'accès au 'bol de punch' gratuit pour les banques même si la conjoncture s'enlise dans la croissance molle ou la déflation.

Etrange période post-2008 où tout semble donc dépendre davantage du vocabulaire des banques centrales que des effets concrets sur le terrain.

L'écart le plus spectaculaire du jour s'est produit sur le VIX qui a plongé de -8,5% à 12,95: cette chute n'a pas vraiment de relation mécanique avec les +0,75% du S&P500... mais cela ne doit rien au hasard puisque ce mardi coïncidait avec l'expiration des dérivés du 'VIX'.

La volatilité a été délibérément et exagérément 'écrasée' (pour priver de gains ceux qui avaient couvert leurs portefeuilles).

Aucun rapport donc avec les prix à la production qui sont restés parfaitement stables le mois dernier, après une hausse de 0,1% en juillet (contre +0,3% anticipé).
Et si le Dollar perd du terrain à 1,2960 après être resté stable toute la journée, cela confirme la 'rumeur' au sujet du vocabulaire de la FED.

Les opérateurs ont concentré leurs achats sur les 'biotechs' et les 'pharmas' avec Gilead +3,75%,Gelgene +3,5%, Regeneron +2,7%, Bristol Myers +2,6%.
A noter également le rebond des pétrolières avec Peabody +2,4% et Exxon +1,2%, puis l'envolée de Micron (+4,8%).

Parmi les rares replis du jour, on notait Aflac -1,5%, Alcoa -1,3%, Zions Bancorp -1%.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...