Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Ne confirme pas ses bonnes dispositions initiale

Wall Street : Ne confirme pas ses bonnes dispositions initiale

tradingsat

(CercleFinance.com) - La tendance semble un peu 'brouillée' en clôture avec un 'S&P' inchangé grâce à un rebond de dernière minute, un 'Dow' qui recule de 0,26% tandis que le Nasdaq (dopé par Amazon) progresse de 0,33% à 3.196,88 (contre 3.196,93 le 21 septembre et 3.196,92 au plus haut la veille).

Contrairement au scénario observé la veille, Wall Street ne confirme pas ses bonnes dispositions initiales et tous les indices -à l'exception du Nasdaq- s'inscrivaient 'dans le rouge' (même si c'est de façon symbolique à 1h ou même 10 minutes de la clôture).

C'était pourtant très bien parti ce mercredi avec une cascade de nouveaux records annuels ou historiques au cours de la première demi-heure de cotations avec le S&P500 à 1.525Pts et un Nasdaq qui pulvérisait la résistance des 3.197Pts (du 21 septembre 2012) pour s'inscrire à 3.206Pts pour la première fois depuis le 15 novembre 2000.

Mais l'indice qui continue d'exploser tous les compteurs avec une vingtaine de records historiques enchainés depuis le 1er janvier, c'est le 'Dow Transportation' qui bondissait de +0,6% à 5.946Pts (contre 5.200Pts le 31/12/2012) et qui clôture en hausse de +0,38% à 5.930.
Et nous observons un nouveau record également sur le Russel-2000 (+0,33% à 920,5Pts) qui a refait surface à l'arrachée entre 21H30 et 22H.

Le Dow Tranport affiche depuis 3 mois (et surtout depuis le 2 janvier) un parcours vertigineux et quasiment sans précédent: il ne trouve d'équivalent que lors des accélérations finales consécutives aux grandes bulles boursières de 1999 et 2007/2008.

Avec l'approche de la journée des '3 sorcières' survenant ce vendredi, il est fort probable que les indices US seront maintenus à proximité de leurs sommets au moins jusqu'à ce jeudi soir.
La volatilité continue de s'effondrer vers des planchers historiques, semaine après semaine et le Dow Jones enregistre ses plus faibles écarts moyens ces 3 dernières semaines depuis... 1986.

L'environnement politique n'a pas joué un grand rôle ces dernières 48H:
lors de son discours sur l'état de l'Union, mardi soir, le président Obama a appelé, sans surprise, à un accord budgétaire rapide entre Républicains et Démocrates, il a également évoqué une plus étroite collaboration commerciale (zone de libre échange) entre l'Europe et les Etats Unis.

Les chiffres du jour sont tombés presque aussi à plat et n'ont provoqué aucune réaction décelable sur les 'futures' US en préouverture: les ventes de détail aux Etats Unis ont progressé de +0,1% au mois de janvier (+0,2% hors auto), soit un rythme de +4,4% en rythme annuel, chiffre flatteur qui doit se comparer à une inflation 'officielle' de +2,2% alors que d'autres modes de calcul donnent un score plus proche de 5%.

Les prix à l'import ont progressé de +0,6% aux USA le mois dernier, essentiellement du fait de la hausse du prix du pétrole (le baril flirtait avec les 98$ ce mercredi à l'ouverture à New York).

Peu après la clôture, Cisco a publié un gain de 51 Cents par titre contre 48 anticipé (les attentes sont toujours minorées de 5 à 10%) et ce résultat a été salué par une hausse symbolique de 1% dans les 10 minutes qui ont suivi... avant de chuter de -2% au cours de la demi-heure suivante.
A noter ce soir une poursuite de la remontée du dendement du T-Bond à 10 ans vers 2,03%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...